[Humain] Valek Bérille

Partagez

[Humain] Valek Bérille

Message  Valek le 2011-05-15, 01:21

Nom : Valek Jayson Bérille, courrament Valek ou "Jay".
Age : 24 ans.
Profession : Assassin, chanteur, tanneur et dépeceur.
Né le : 30ème jour du dernier mois.

[Naissance] : Dans les fermes d'Hautebrande, son père est fermier et sa mère était couturière. Il a une soeur agé de 3 ans de plus que lui qui a quitté la maison vers les 16 ans. Il s'occuppa des bêtes jusqu'a 12 ans, il travaille ensuite dans les champs jusqu'a ce qu'il parte, à l'age de 18 ans, dans le sud peu après la prise des Terres du Lordaeron par les forces de Sylvanas.
A la recherche d'informations sur sa mère qui était partis rejoindre Hurlevent peu après le début de la peste, manquant cruellement d'informations sur elle par Hurlevent il rejoint les défias pour en savoir plus, et éventuellement gagner de l'argent. Valek n'aura jamais tuer en tant que Défias, il ne frappaient que très rarement lorsque la personne en face avait des muscles, mais souvent il s'en sortait.

[3 ans plus tard] : L'humain prit de plus en plus confiance en lui, affinant sa technique, ses armes, jusqu'à ce qu'il apprennent la raison de la mort de sa mère (dont il s'était doutés les semaines précédentes), sa mère avait été détroussé par des bandits, ça avait mal tournés et elle l'avait payer de sa vie. Valek quitta simplement les défias, sans effusion de sang, se souvenant de l'histoire des maçons, que leur cause était juste. Maintenant il s'agissait de trouver un nouveau travail, mais maintenant tuer ne sera plus un problème...

[Quelques semaines avant] : Valek dû malgré tout se frotter aux défias, sur la route de comté de l'or, une petite troupe de 3 défias, une démoniste, un mage, un guerrier. Apparemment on ne quittai pas la confrérie si facilement, le guerrier se jeta sur lui. Valek se baissa le fit tomber avec un bon coup de pied dans la jambes et lui planta l'une de ses dagues dans la main, il sortit son épée et se précipita sur le mage qui incantait des blizzards sur lui et le guerrier. Un bouclier magique le protégait mais Valek l'épuisa vite à coups d'estoc il finit par envoyer une gauche dans la face du mage et de le bousculer vers l'arbre pas loin. La démoniste était plus coriace, elle avait invoqué une succube(et vu que Valek est un homme...) et cela distrait Valek, qui se prenait malédiction boules d'ombres, Valek finit par s'approcher de la succube lui fila un coup de tête vers le nez et lui trancha le cou. Il fonça sur la démoniste droit dans le ventre pour la plaquer au sol.
Les défias était tous à terres parfois saignant un peu mais pas trop. Valek fouilla les bourses, vides, malheureusement. Au moment où Valek se retourna une voleuse sortit de nul part visa son entre-jambes et s'enfuit avec son cheval et son argent... Journée pourrie en somme

[Jusqu'à aujourd'hui] : Valek s'est aguerri, plus de 3 ans passés, ses cheveux poussent n'importe comment et la barbe est dans le même état. Il est toujours (ou très souvent) accompagnée de Poupou, un poulet qu'il a recueilli des marches de l'ouest. Il à appris à chanter, travailler le cuir et également à éviter de dire "didiou" à chaque fin de phrases. C'est un homme gentil, se souciant beaucoups des femmes de son entourages, des personnes défavorisés et partage également ses pommes avec les clochards dans la ville. En résumé, un type très gentil. Ses projets sont : La musique et la formation d'un réseau d'hommes et femmes entrainés au combat. Il espère également pouvoir un jour construire une grande maison de tuiles jaunes dans la Forêt d'Elwynn.

Chansons : Valek est très attachés à la chanson, il a commencé à écrire à l'age de 17 ans, sa première chanson étant : "Petit amour" lorsqu'il est sorti avec une fille appellé Elisa (c'était son premier amour !). "Ressent le comme il se doit" lorsqu'il a eu sa première cuite (la chanson parle aussi de feuillerêve mais il a toujours dit qu'il n'en avait jamais consommé). "Fille cosmique" lorsqu'il a vu pour la première fois une Draenei (il croyait que c'était une elfe de la nuit, mais en plus jolie !). Foulosophie (jeu de mot avec la philosophie !), une satyre de l'amour qui rend imbécile, et que l'on le reste malgré des possible mensonges de sa compagne.
Il travaille sur une autre chanson "Hey stop !", décrivant la fuite de Comté de l'or lorsqu'il avait été surpris en train de voler une bourse à un soldat, quand il était au service avec les défias.
Lorsqu'il se met à chanter il fait des pas de dances particuliers, marchant en arrière, sur la pointes de pieds, mais n'en a jamais eu honte.

Tenue vestimentaire : Valek à aussi un style de vêtements particulier, il à une tenue entièrement noir et se sert d'anciens masque défias cousus ensemble en un bonnet. Il a aussi une tenue couverte de plumes et de signes tribaux, la culture troll l'as toujours intéressé (sauf en ce qui concerne la cannibalisme et les rituels vaudou !). Il à toujours un chapeau à portée de main.

Combat : Valek à quatre armes sur lui, deux dagues, une épée courte et un couteau de lancer. Son tyle de combat est plus dans la vitesse, la discrétion et les coups dans le ventre pour surprendre ceux qu'il doit tuer. Il sait aussi se battre sans armes, il opte pour le combat avec les jambes. Il peut aussi faire les deux en même temps entre deux parades, un coup de pied dans le torse ne fait pas de mal. Il maitrise également les arcs, arbalètes et si nécessaire : les fusils.

Les filles : Les filles occuppent une grande place dans la vie de Valek aussi, ça lui pose aussi des problèmes lorsqu'il ne sait pas choisir laquelle prendre (comme amour... pervers!). Il a eu 4 amours : Elisa dont il écrit une chanson. Sylana une haute elfe vivant à Dalaran. Nicia, une paladine qui était en poste près de la ferme et Melia, une prêtresse de la Lumière. Lorsqu'une femme à des ennuis vous pouvez être sure qu'il sera l'un des premiers à s'en occupper.

Goûts : Il est un amateur de fromage et adore le steak de loup, sa boisson préféré est le jus de baie lunaire et il ne consomme plus de bière depuis sa chanson "Ressent le comme il se doit" (et la feullerêve aussi, du moins si il a été consommateur...). Ses couleurs favorites sont le violet et le bleu marine. Les filles qu'il préfèrent sont souvent châtain, rousse ou blonde, sont de taille moyenne la peau légèrement bronzé par un soleil généreux.

Famille :
Père : Gelarto Anreil Bérille, fermier de 44 ans, il a passé sa vie dans les champs et donnerais tout pour y rester.
Mère : Salma Ladia Bérille (Nom de jeune fille : Lysnel), couturière venant de Lordaeron, mère de deux enfants, séparés de Gelarto depuis 11 ans. Morte à l'age de 38 ans.
Soeur : Vily Salma Bérille, soeur de Valek partit à l'age de 16 ans en emportant 200 pièces d'or appartenant à ses parents, brune. Localisation inconnue, devrait avoir 27 ans aujourd'hui.
Tante : Ameline Peiliri Bérille, ne s'est jamais marié, magicienne. A hébergé pendant quelque temps Valek et Vily lorsque leurs parents se disputait. Habite à Austrivage, à 56 ans.


Dernière édition par Valek le 2011-05-19, 14:58, édité 1 fois


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Valek "Jay" Bérille, l'assassin
Syles Flèche Tonerre, la chasseresse
Élia Bérille, la maitresse de sang
Blerf Protecteur-des-plaines, le Tauren

[Humain] Valek Bérille

Message  Valek le 2011-05-15, 15:43

Chasse en Outreterre !

"Jay" était en train de voleter du haut de son griffon au dessus de Nagrand, le meilleur gibier de Draenor s'y trouvait et le cuir également. Il sauta de son griffon d'une hauteur de 20-25 mètres, fit un rouler-bouler et sortit ses armes. Il avait repéré un troupeau de talbuks à quelques mètres, restait maintenant a savoir comment les tuer sans se faire piétiner. Il marcha dans l'ombre du male talbuk et y planta son épée dans son flanc, le talbuk tenta d'encorner Valek mais ce dernier envoya un coup de genou dans sa gueule (genou qui était équipé d'une plaque métallique). Les autres talbuks se tournèrent et commencèrent à charger, "Jay" sortit l'épée du premier talbuk et charga également, il esquiva la première corne et planta sa dague dans la tête de la bête, mort. Le troisième talbuk était plus prudent, tentant d'envoyer ses lourds sabots sur le torse de l'assassin, qui envoya son couteau de lancer entre les deux yeux du talbuk. Le combat finit, il découpa les cornes qu'il pourrait vendre et le cuir qu'il pourrait transformer en armure ou en renfort. Il rentra à Shattrath et prit un portail à Hurlevent.

Altercation dans la cité aux pierres blanches
Ayant vendus les cornes et entreposés le cuir en banque, Valek alla se boire un verre à la taverne du cochon siffleur, dans la vielle ville. Chantonnant sur la route.
"Je suis descendu pour te voir... Je... "Jay" s'arrêta brutalement, il entendait du rafut dans une ruelle"
Cherchant à savoir se qui se passait, Valek suvit les "Tu va voir s'qui tu va prendre, espèce de... !" et autres "Lache moi ! A l'aide !" il arriva dans une petite ruelle ou l'honne tenait le poignet de la femme, à lui faire mal, vu la couleur. L'homme était blonds la barbe de 3 jours, taille moyenne le visage rond. La femme était brune avec de long cheveux qui tombait sur ses épaules, de taille plus petite que la moyenne. Valek se rapprocha fit un clé de pouce pour que le blondinet lache la femme qui se se cacha derrière "Jay".
"C'est qui ce connard ? Ton amant ? Sale trainée !
_Tu ferais mieux de te tirer avant que je m'énerve, dit doucement Valek à l'homme qui avait apparamment bu et pas qu'un peu.
_T'as pas à m'dire c'qu'j'dois faire, tu m'entends p'tit merd..
Jay saisit l'homme par le col et le bouscula pas trop durement contre le mur de la ruelle.
_Toi tu va m'le payer... il sortit un petit couteau et tenta de planter Valek au bide.
"Jay" lui prit le bras et le lui retourna, l'homme tenta de lui envoyer un coup de tête en arrière mais il n'avait pas le cou assez long pour le faire. Valek lui envoya un coup de genou dans les reins et chopa l'homme par le cou pour lui faire perdre connaissance. L'homme "s'endormit" et Valek le traina près d'une caisse pour faire comme s'il avait trop bu.
"Merci.. balbitua la brune
_Qu'est ce qu'il vous voulait ?
_Je lui ait dit que c'était fini entre nous et la suite devient logique
_Évitez de faire ça dans une ruelle sans personne à coté... Faudrait éviter qu'un joli visage soit abimé par les coups d'un rustre. Il lui sourit
_Je peux savoir votre nom ? Moi c'est Licyn.
_Valek "Jay" Bérille, enchantée de vous rencontrer. Il lui fit une petite révérence, Licyn lui répondit par un sourire.
_Envie de boire un verre ? Je vais au cochon siffleur...
_Non il faut que j'y aille, mais merci. Passez une bonne journée. Elle s'éloigna vers l'entrée du quartier commerçant. Valek attendit quelques secondes... Et fit les poches du blond, tant qu'a faire, autant avoir un verre gratuit pour cette bonne action.

Les haches, c'est nul.
Après avoir bu son verre de jus lunaire (sans glaçons !), Valek se diriga vers Comté du Lac, à dos de griffon, puis il parcourut la route à pied jusqu'a l'entrée des steppes. Une patrouille rochenoire s'y trouvait, il n'y avait aucun moyen de passer, à moins d'être super entrai... Parfait ! "Jay" prit son temps et envoya son couteau sur l'un des cinq rochenoires qui s'effondrit avec un morceau de métal dans l'oeil, 2 des rochenoires lui foncèrent dessus. Il y avait en tous un maitre-lame, deux grunts -dont un mort-, un démoniste et un chasseur. Le maitre-lame était apparamment très bien entrainé, les utres devait être ses subordonnés, Valek passa sous les jambes du maitre lame et tacla le grunt, se releva d'un saut carpé et trancha la gorge du démoniste de son épée. Le grunt attrappa Valek par les bras pour aider le chasseur à le tuer. Valek profita de sa grande agilité pour se retourner d'une façon magnifique (malheuresement pas d'appareil photographique gnome) et la flèche du chasseur alla sa loger dans le coeur du grunt. "Jay" poussa le grunt sur le chasseur et se baissa pour éviter la lame du chef. Valek n'arrivait pas à contre-attaquer, l'adversaire étant super-rapide, il ne pouvait qu'esquiver, jusqu'au mur, le maitre lame visa l'épaule gauche de Valek et l'estoca, Valek se baissa juste à temps pour ne recevoir qu'une entaille. La lame resta logé dans le mur ce qui permit à Valek d'envoyer un coup de pied dans le dos, lui attrappa la tête et l'envoya dans le mur, puis il sortit la lame du chef et lui planta dans le coeur. Le chasseur s'était débarassé du corps de son frère grunt et tira une flèche qu Valek esquiva, il n'eu pas le temps de recharger. Valek se fit un bandage de tisse néant après avoir désinfecté avec sa "boisson spécial" (une bouteille avec des frelons dedans... berk). Il continua sa route sans encombres jusqu'au mont Rochenoire et continua jusqu'au Loche Modan.

Quel journée !


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Valek "Jay" Bérille, l'assassin
Syles Flèche Tonerre, la chasseresse
Élia Bérille, la maitresse de sang
Blerf Protecteur-des-plaines, le Tauren

[Humain] Valek Bérille

Message  Valek le 2011-05-15, 17:47

Promenons nous dans les bois...
Aujourd'hui Valek avait eu un petit travail : faire des patrouilles dans le bois de la Pénombre, pour la modique somme de 150 pièces d'or, frais de logement et nourriture comprise : une occasion en or pour Valek qui dormait souvent à la belle étoile à Nagrand.

Il prit donc un griffon avec la direction de Sombre-Comté, pris une chambre pour la semaine avec petits déjeuners (autant ne pas se priver). Il commença sa patrouille à 8 heures, même s'il fait toujours nuit dans cette région sa montre gousset, elle, ne se trompait pas, ou peu. Il commença par patrouillr dans Colline-aux-Cobeaux et dans son cimetières, les morts continuaient de roder sans but, dévorant les pilleurs de tombes avides de trésors enfermés dans les mausolées. Il alla aux fermes du sud et le tertre des ogres -rien de bien intéressant- et commença à patrouiller sur les territoires worgens.
Se cachant derrière les souches d'arbres ou les fourrées Valek obersait les camps des hommes-loups, illuminés par des feus alimentés par des os, d'animal et d'humain. Deux worgens gardait une tanière, Valek tenta de s'approcher, lorsqu'une branche derrière lui craqua ! Il fit un rouler boulé sur le coté et observa l'invité imprévu, un worgen de grande taille le fixait de cex yeux rouges sangs, son pélage noir contrastait avec la luminosité de la région. Le worgen lui sauta dessus lui tenant les poignets et s'agenouillant sur son ventre. Le worgen s'arrêta soudain fixant les yeux de Valek, il recula, libérant Valek de son entreintes, qui reprits ses armes en position défensive. Une brume légère flottait entre les deux adversaires, ajoutant de la tension dans ce duel. Le worgen eu alors une épaisse brume autour de lui, lorsqu'elle se dissipa le worgen était devenu une femme brune, regardant toujours Valek elle lui dit
"Alors comme ça tu es venu... dit elle en faisant les cents pas
_Qui est tu ? Un monstre ou une humaine ? demanda Valek en essayant de dissiper la brume avec sa main.
_Les deux, c'est un don. Même si certains pensent que c'est une malédiction.
_Pourquoi ne m'as tu pas mordu quand tu en avais l'occasion ? dit Valek, méfiant.
_Je n'en ressentait pas l'envie. Mais si tu veux fuir tu ferais mieux de le faire de suite, le reste la meute n'est pas aussi tendres que moi.
_Tu est avec eux ?
_Non, ceux là sont restés trop longtemps dans cette forme et ne sont pas en paix avec eux même. Maintenant je dois y aller.
Elle se transforma en worgen d'une façon impressionnant : ses ongles devinrent des griffes, ses bas maigres se tranformèrent en véritables muscles, les poils commencait à apparaitre sur sa peau. A peine avait elle pris cette forme qu'elle commença à courir dans les bois. Valek n'essaya pas de la poursuivre, tellement de questions se bousculait dans sa tête. Il jeta un oeil à sa montre gousset : 22 heures, il était temps de rentrer, le petit déjeuner n'allait pas échapper à son cruel destin...
Les semaines suivantes étaient des plus ennuyantes : RIEN de RIEN. Il gagna les 150 pièces d'or pour n'avoir rien fait, et ça c'est vraiment bof... Mais cette worgen avait soulevé quelques question en lui...


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Valek "Jay" Bérille, l'assassin
Syles Flèche Tonerre, la chasseresse
Élia Bérille, la maitresse de sang
Blerf Protecteur-des-plaines, le Tauren

[Humain] Valek Bérille

Message  Valek le 2011-05-15, 19:04

Un peu de sport chez les raccourcis
Décidé à se détendre, "Jay" alla à Dun Morogh pour faire un peu de sport. Sortant un morceau de bois taillée, de la taille d'un petit banc, peint aux couleur de Valek avec son nom dessus, il commença à dévaler la montagne avec ce drole d'engin, faisant diverses acrobaties qui pourrait tuer n'importe quel personne non-entraîné. Chantonnant "Petit Amour" en même temps qu'il parcourait les sommets neigeux, il se détendait à sa façon, en faisant battre son coeur plus vite que sa tête.
"Là tu étais débousollée en essant de te mettre dans la tête le fait que toi et moi, l'amour était mort, regarde comment je vole, tu n'arrive pas à te décider ce que tu veux vraiment de moi... Pouruoi cela doit il être comme cela ! Je ne pourrais jamais le dire car tu me pousse à t'aimer, t'aimer, t'aimer, bébé. Avec un petit A."
Oui c'est assez bizzare mais bon, ça détendait "Jay", il s'arrêta près d'une souche d'arbre, mangea un steak de loup préparé la veille, en pensant à la worgen (le steak de loup n'as aucun rapport au fait que...). Celle ci avait dit des choses intéressantes, mais son visage caché par la brume l'obsédait : qui était donc cette brune aux longs cheveux ? Elle ne semblait pas dangereuse mais les gardes le penserait si ils la voyaient. Il remonta à Forgefer, prit le tram et alla se balader à Hurlevent.

Nouvelle altercation avec les rouges
Valek trainait dans Hurlevent, ayant sorti son costume de plumes, il laissait apparaitre des tatouages fantaisistes formant des boucles et divers signes sur ses bras et torse. Décidé à impressionner "les minettes de Comté de l'or" il se dirigea vers la ville habillé de cet façon, sous le regard amusée des citoyens, gardes et même des enfants qui demandait à leur mamans "c'est quoi cet oiseau ?"
Il fit une halte au lac de cristal histoire de faire "luire le corps", sûrement pour faire croire qu'il venait de courir depuis quelques heures. Bizzaremment une fille arriva devant lui, il n'était même pas encore arrivé qu'il était déjà abordé ? Surement pss, elle était armée et portait un masque rouge. Ayant laissé ses armes dans la chambre de l'auberge de la Rose Dorée, "Jay" dopta une attitude défensive contre la 'donzelle. Celle ci se contenta de rester planter là, regardant l'homme habillé de la façon la plus ridicule existante.
"Là t'es sensée attaquer... dit Valek
_Pas la peine je t'ai déjà voler ce que je voulais, ton cheval est super au fait.
_Content qu'il te plaise, moi il essayait de me bouffer les doigts.
La femme abaissa son masque et son capuchon, laissant découvrir un jolie fille brune qui n'était autre que... Licyn ?!
"Mais s'pas possible... J't'ai aidé à Hurlevent.
_Oui tu m'as sorti d'un beau pétrin, cet homme que tu as battu était en fait une personne s'étant fait fouillé les poches. Toi tu as évidemment réagi au quart de tour à cause de ça. Elle montra ses seins avec sa main.
_Euh... Mais euh...Tu viens te moquer de moi ? Tu est avec les défias ?
_Non je me sert juste de leur masques, comme ça je ne prends pas de risque, et si par moquer tu entend se moquer de ta tenue alors oui.
_Bon, en tous cas tu me dois de l'argent..!
Utilisant des techniques que seuls des voleurs très entrainé connaisant, il marcha dans le dos de Licyn, lui tenant les bras et la nuque.
"Où est ta bourse ? demanda "Jay"
_Tu as oublié de me tenir les pieds"
Elle se baissa, faisant passer Valek par dessus elle, qui se rétablit en vol. Mince il était devenu fort le bougre, elle se mit à courir à travers les abres fourrés, sautant par dessus barrière et souchs, poursuivi par un Valek décidé à reprendre son fric. Elle s'arrêta brusquement, Valek la bouscula même un peu lorsqu'il s'arrêta à son tour.
"Maintenant tu va me ren...
_Tu ferais mieux de regarder devant et pas mes fesses, dit elle en montrant de la tête
Ils étaient tombé dans un camp défias. Et pas un petit, les défias étaient environ une vingtaine, encerclant les deux. Se mettant dos à dos, "Jay" et Licyn se préparait.
"Que dirais tu de mettre nos différents de côtés ?
_Arrête de copier mes idées."
Licyn sortit de sa bottes deux dagues qu'elle tendit à Valek
"A qui tu as volé ça ? demanda t'il amusé
_Au dernier abruti qui regardait ma poitrine au lieu de se concentrer sur mes mains."
Les défias lancèrent leurs attaques, la plupart d'entres eux étaient novices mais leurs nombres étaient leurs forces. "Jay" commença par envoyer une droite accompagné du manche de sa dague au défias qui allait attaquer Licyn qui elle s'occuppait à désarmer ses ennemis et leur trancher la gorge. Valek se baissa pour esquiver une attaque d'un défias équipée d'une épée batarde, Licyn en profita pour marcher sur son dos, attrapper le défias dont Valek s'occuppait par le cou et de lui écraser la tête contre le sol. Apercevant des défias arivant en renforts, Valek saisit une torche et fit une barrière de feu autour de Licyn et lui. Les défias stoppérent leurs assauts aux vues du murs de feu, mais ils avaient des mages, et ils allient en user.
"Pas mal, tu permet." elle grimpa sur lui et s'aggrippa à une branche de l'abre au dessus d'eux. Valek sauta et remonta à l'aide de Licyn, les mages tentait de leur lancer des sorts, mais la cape d'ombre de Valek les protégaient. Ils commencérent à courir parmis les arbres, utilisant les branches des abres s'entremélant les unes aux autres, il rejoignirent Comté de l'or.
"Tu est plus agile qu'une elfe...
_Merci, maintenant je pense que je peux t'appeller par ton nom et toi du mien.
_Oui, on prends une chambre ?
_Deux chambres, je ne tiens pas à avoir quelque chose de froid dans mon dos.
_Tss...


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Valek "Jay" Bérille, l'assassin
Syles Flèche Tonerre, la chasseresse
Élia Bérille, la maitresse de sang
Blerf Protecteur-des-plaines, le Tauren

[Humain] Valek Bérille

Message  Valek le 2011-05-17, 00:24

Créativité et discussions entres bruns
Ne trouvant pas le sommeil avec une fille plus froide qu'une prêtresse de la Lumière âgé de 60 ans, Valek décida d'écrire pour passer le temps. Ayant pris la plus belle plume de Poupou -dont il reçu plusieurs coups de bec- il se mit à écrire une nouvelle chanson. Le titre était "Tu me donne quelque chose", qui n'avait bien entendu rien à voir avec la brunette a forte poitrine qui dormait dans la chambre à coter. Il commença à écrire sur la parchemin, se chatouillant le nez pour écrire les paroles.

Quand je t'ai rencontrée, tu étais tellement unique,
Tu avais ce petit quelque chose que j'aurais aimé garder,
Chacun de tes mouvements avait quelque chose de mystique,
Je savais alors que je devais continuer, je savais que mon coeur t'appartenait,

Toi, tu me donnes quelques chose
Quelque chose que personne d'autre ne peut me donner
Et mon cœur, a commencé à s'emballer
Tu sais maintenant, tu es celle qui me botte vraiment !

Comme les rayons du soleil d'un parfait jour d'été
Le paradis semble n'être qu'à un pas quand je suis avec toi,
J'espère que mon message sera entendu,
Il n'y a jamais eu quelqu'un comme toi,

Je n'avais personne, mais je compte sur toi,
Parce que tu as ces petites choses que je que je n'ai jamais vu !

"C'est pour ta chéri cette chanson ? demanda Licyn dans le cou de Valek"
Coupé de son élan créatif il sursauta
"Bordel tu pourrais prévenir et.."
Licyn avait juste une petite nuisette, ce qui donnait place à l'imagination. Il la regarda quelques secondes avant qu'elle le menace d'un :
"Je coupe tout ce qui dépasse.
_Tss... Non mais franchement.. Va t'habiller au lieu de faire des menaces en l'air."
Valek rangea son parchemin dans son sac avec ses autres chansons, mit son chapeau blanc, une veste et un pantalon de la même couleur. Licyn mit une tunique en cuir très légère de couleur bleu marine-violette accompagné d'un foulard.
"Et on va où en fait ?
-Nous détendre, on en a besoin, surtout toi, tu est plus tendu que tes sous-vêtements.
_Je peux savoir comment tu sais que mes sous-vêtements sont tendus ?
_Simple supposition, hum hum..."
Il allèrent jusqu’à à Hurlevent à la taverne du Parc, où des petites sauteries étaient organisées.

Style de danse différent
"Voila, c'est ici, j'espère que tu sais danser au moins.
_Ce qu’il faut connaitre, pour se faire passer pour quelqu'un.
_C'est drôle mais on dirait que tu es enthousiasme.
_Entre au lieu de dire des connerie."
La taverne était bondé, des habitués, des jeunot quelques vieux et une dizaine de spectateurs s'était attroupés autour des escaliers pour avoir le meilleur point de vue, lorsqu'il entra un homme se dirigea vers Valek qu'il serra dans ses bras, et il devait avoir de la poigne Valek fut soulevé lorsqu'il le prit.
"Haha vielle fripouille, t'as enfin trouvé une donzelle ?
_Tes amis ont l'air charmant
_Non je viens juste me détendre, et c'est une.. amie dirons nous.
_Ouais héhé, toujours la pêche dans les pieds ?
_Et la banane dans l'pantalon, murmura Licyn.
_Toujours, il y a des types avec qui je pourrais rivaliser depuis que j'ai arrêter de picoler ?
_Vu qu'ça fait longtemps qu'tu bois plus, les casses était moins fréquentes et le commerce est revenus, et pas mal de nouveaux danseur ont émergés, reste à voir si tu peux les battre, mais bon t'as ça dans l'sang
_Ouaip, bon vais prendre..
_Jus de baie lunaire, je sais
_Merci"
Ils s'installèrent au comptoir, bizarrement les quelques clients pas torchés s'écartèrent reconnaissant surement "Le mec aux pas d'or" (qui disait l'vieux dans son fauteuil), il proposa un verre à Licyn qu'elle refusa poliment. Il se contenta de regarder son verre en attendant que le petit combat de pas commencent. Licyn, elle, était très regardé, dû a sa tenue très moulante et à ses cheveux qu'elle avait détaché. Plusieurs jeunots la regardaient de loin sans rient tenter, Valek l'avait remarqué mais n'y faisait pas attention que cela. Il regarda dans la salle qui pouvait être ses adversaires potentiels, plusieurs jeunes se préparait et semblait stressés, un jeune commença à s'approcher de Licyn tenant de la draguer.
"Salut beauté, alors on est toute seule ?
_Peut être.. dit elle avec un sourire"
Valek regarda l'homme aux cheveux châtains, celui ci semblait plus regarder les jumelles aux buste de Licyn que Licyn elle même. Valek remit son chapeau blanc en place et continua d'écouter.
"Ca fait longtemps que tu es en ville ?
_Depuis ce soir, j'ai entendu parler que des bons danseurs y était..
_Je pourrais te faire visiter la ville.. et bien d'autre choses.. dit il avec un double sens très clair qui voulait dire "vient dans mon lit que je te saute-mouton", Valek posa son verre et posa son bras sur le comptoir entre les deux.
"Belle soirée n'est ce pas, moi c'est "Jay".
_Euh... Le "Jay" ? Le vrai ?
_Et oui en chair, en os et en blanc. Maintenant va voir là bas si j'y suis tu veux bien ?
_J'fais rien d'mal..
_Mais moi je risque de le faire si tu continue donc.. dit il en montrant un coin plus loin
Il s'éloigna, visiblement déçu de ne pas pouvoir dormir avec une fille ce soir, Licyn s'approcha de son oreille et lui dit
"Je n'ai pas besoin d'aide tut sais
_J'avais pas envie que tu vole d'autres bourses.
_Héhé. Tiens je crois que ça va commencer, dit elle en montrant la scène qui commençait à être vidé de ses tables et chaises. Tu ferais mieux de te préparer"
"Jay se contenta de se masser le cou et d'attendre que les autres commencent, l'homme qui avait servi le jus de baie lunaire commençait déjà à donner l’ordre des participants, la plupart voulait être numéro 1, pas "Jay", il préférait attendre et garder le suspens.
Le concours commença, le premier était un blond à la peau clair qui se contentait de faire des pas de danses basiques accentué de gestes de bras à la manières trolls. La réaction du public était vraiment bof, un débutant quoi.
Le second participant était un brun à la peau très foncé qui maitrisait un style de danse basé sur des saltos et divers mouvements avec les pieds, il était accompagné avec les musiciens de la taverne par un rythme aux notes basses. La prestation fut plutôt bonne et les participants suivirent, plus ou moins bon les un les autres.
Puis ce fut au tour de Valek.
L'homme le présenta "Celui qui fait son retour ce soir, le mec aux pas d'or ! Valek "Jay" Bérille !
Quelque applaudissement retentirent dans la salle, Valek inclina la tête, finit son verre et se dirigea vers la piste. Les musiciens accordèrent leurs instruments, équipé d'instrument gnome donnant un son vraiment particulier et unique !

Il commença a enchainer les pas, grimpant sur la rampe d'escalier et en la descendant sur les fesses, dansant sur la table, et même dérangeant un couplet qui se roulait une pelle dans un coin et il se mit à chanter, sa chanson de loin sa préféré : Petit Amour

"Là tu étais déboussolée
En essayant de te mettre dans la tête
Le fait que toi et moi
L'amour était mort
Regarde comment je vole
Car tu ne peux pas décider ce que tu attends vraiment de moi"
, il fit un clin d’œil à un groupe de fille et lança son chapeau vers l'étage laissant découvrir un bonnet blanc lui aussi puis il continua sa chansons sous les applaudissement au bon moment du public.
"Pourquoi cela doit-il être comme ça ! *tap tap*
Je ne pourrais jamais le dire
Car tu me pousses à t'aimer, t'aimer, bébé *tap tap*
Avec un petit A

Les gars de la tavernes faisait du bon boulot avec l'éclairage, il arrivait à faire suivre la Lumière sur Valek malgré ses pas incertains et la plupart improvisés.
"Là tu criais
En relançant tes altercations
Et n'en pouvant plus dans ton désespoir
Hurlant et criant, comment cet amour
Devint aussi plat qu'une feuille de papier ?
Tu luttes si difficilement pour arriver à me faire transpirer
Uniquement pour garder de la considération
Je ne peux rien te donner de plus si tu ne me donnes rien"
il se laissa tomber les bras en forme de croix puis se rétablit sur le sol avec un magnifique rouler-bouler et reprit le refrain.
"Ne sais tu pas que
Tu me pousses à t'aimer t'aimer, bébé *tap tap*
Avec un petit A
Pourquoi cela doit-il être comme ça *tap tap*
Je ne pourrais jamais le dire
On dirait que tu avances sur les morceaux *tap tap* de mon corps brisé
Car tu me pousses à t'aimer t'aimer, avec un petit A
Tu sais c'est la manière dont tu me pousses à t'aimer, ouais"

La chanson et danse de Valek se termina sur un magnifique jeu de lumière et il finit par s'écrouler par terre exténué, on dut le relever et le poser une chaise tellement il s'était dépensé.La suite prochainement si il se réveille...


Dernière édition par Valek le 2011-05-18, 18:07, édité 1 fois


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Valek "Jay" Bérille, l'assassin
Syles Flèche Tonerre, la chasseresse
Élia Bérille, la maitresse de sang
Blerf Protecteur-des-plaines, le Tauren

[Humain] Valek Bérille

Message  Valek le 2011-05-17, 19:52

Style de danse différent - Suite
"Hey réveille toi, demanda le barman à Valek en lui donnant des petites claques
_Pas la peine de me foutre des torgnoles... Alors j'ai gagné ?
_Plus ou moins. Ils veulent une seconde danse pour vous départager.
_Bordel, l'autre concurrent est déjà passé ?
_Ouaip on attend que toi
_Passe un verre, que je puisse au moins être "ok" pour la deuxième
Le barman lui servit un verre de jus de baie lunaire que Valek but d'un trait, se leva et alla parler aux musiciens leur disant quel musique il devait jouer, déjà dans le public on entendait les "Foulosophie".
Il alla vite chercher son chapeau qu'il avait lancer dans le public lors de la première, malgré la réticence de la jeune fille apparemment admiratrice, il lui promit de lui donner son chapeau à la fin de la danse, et un petit diner si jamais elle se sentait seul. Il vissa son chapeau sur la tête et fit signe aux musiciens qu'il était prêt.

Bébé, bébé, je sens ses douces sensations
Chérie, Chérie, tu a l'air d'un ange
Elle a obtenu une promesse frappante d'amour
Que dois-je faire ? Comment saurais-je ?
Qui tu es ?

Et cet amour, imbécile est mortel
Les anciennes illusions que
Je me faisais de toi
Semblent si vrai, tous les mensonges que tu dis
Tragiquement captivants et
Mon amour ne représente rien pour toi
Alors peut-être que je resterais un imbécile d'amoureux

Elle brille tel un coucher de soleil Hurleventin
Chérie, Chérie tu scintille mais il n'y a pas d'or
Elle véhicule de douces et contagieuses formules magiques
Je suis en plein délire, est-elle vraiment sérieuse ?
Est-ce qu'elle me veut, j'ai attendu si longtemps

Je ne veux pas le monde je te veux !
Je ne veux pas le monde je te veux !
Je ne veux pas le monde je te veux !

Et cet amour, imbécile est mortel
Les anciennes illusions que
Je me faisais de toi
Semblent si vrai, tous les mensonges que tu dis
Tragiquement captivants et
Mon amour ne représente rien pour toi
Alors peut-être que je resterais un imbécile d'amoureux
Mon amour ne représente rien pour toi
Alors peut-être que je resterais un imbécile d'amoureux

Tu est mon amour imbécile
Ne vois-tu pas que ça me tue ?
Tu est mon amour imbécile
Ne vois-tu pas que ça me tue ?

Je suis un imbécile d'amoureux


Les applaudissement rententirent dans la salle, Valek essayant de tenir debout, pour au moins voir les résultats : Il avait gagné ! On lui offrit donc une tournée de bière qu'il laissa aux autres, vu qu'il n'en boit pas, et partit avec Silyn qui l'aidait à tenir debout a cause de ses efforts conséquents.

Il allèrent à la Rose Dorée pour roupiller, il était déjà... 3 heure du matin...


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Valek "Jay" Bérille, l'assassin
Syles Flèche Tonerre, la chasseresse
Élia Bérille, la maitresse de sang
Blerf Protecteur-des-plaines, le Tauren

[Humain] Valek Bérille

Message  Valek le 2011-05-18, 18:42

Révélations !
Se réveillant à l'auberge de la Rose Dorée, Valek cherchait à tâtons ce qui aurait pu être une fille, mais rien, zut la pêche n'as pas été bonne... Il mit donc sa coiffe de plume par dessus son bonnet, enfila une chemise et sortit de la chambre après avoir réglé la note auprès d'Alisson, et alla se balader en ville à la recherche de Silyn. Il finit par la trouver au Parc, apparemment occupé à parler avec un vieux bonhomme en robe, il décida de la laisser tranquille, alors qu'il se retournait, la fille d'hier était devant lui avec un grand sourire béat. La fille devait avoir dans les vingts ans, blonde, peau clair des yeux couleurs noisettes.
"Bonjour ! dit elle avec un grand sourire
_Bien dormi ? demanda "Jay" en lui rendant un sourire
_Oui ! Et vous ? Vous n'êtes pas trop fatigué d'hier ? Vous avez fait de grands efforts !
_'peut aller, encore quelque crampes aux pieds mais ça va passer dans la journée.
_Alors on va manger ? dit elle en lui prenant le bras
_J'avais dit diner, m'enfin, j'ai faim aussi, allons au Soltaire Bleu."
Tout contente en s'accrochant au bras de Valek, dont il eu du mal à se défaire lorsqu'il voulut commander.
"Alors, vous avez aimer la danse d'hier ?
_J'ai beaucoup aimer ! Vous dansez très bien !"
Valek remarqua qu'elle ne toucha pas à son assiette de steak de loup ni à son verre de jus de fruits.
"Je vous ait coupé l'appétit ? dit il en souriant à la fille
_Oh non pas du tout ! elle s'empressa de manger pour rattraper le retard qu'elle avait
_Alors, c'est quoi votre nom ?
_Moi c'est Bedha ! Bedha Fultik ! elle s'avança sur sa chaise pour faire la bise à Valek, qui lui fit aussitôt, comme un réflexe
_Enchanté, que fais tu -je peux vous tutoyer ? elle fit un léger oui de la tête puis il continua- dans la vie ?
_J'observe les gens ! Et je rencontre de grands danseurs !
_Merci, je vais payer la note je reviens
_D'accord !
Il paya le propriétaire du Solitaire bleu et laissa un pourboire de 2 pièces d'or puis remonta, mais Bedha, elle, était parti...
Fouillant ses poches au cas où cette fille était une pickpocket, tout était à sa place étrange. Il haussa les épaules, bah, sans doute un truc de prévu se dit il.
Il monta sur son cheval et partit en direction de Comté de l'Or, a peine sorti de Hurlevent, il fut chargé par quelque chose, sa vitesse était telle qu'il n'avait pas vu de quoi il s'agissait. Son cheval s'enfuyant, il sortit ses armes, la chose avait disparu, il chercha du regard au loin quel pouvait être l'origine de sa chute, rien. La chose réapparut et Valek eu le temps de l'identifier, une succube à la tenue très très très courte (presque nue en fait) armée d'un fout et d'une lame, elle chargea, essayant de fouette la tête de Valek qui se baissa à temps mais se prit un coup de sabot dans la cheville. Il attrappa la succube au cou alors qu'elle essayait de lui planter un coup dans la nuque, il serra si fort le cou, qu'elle commença à hurler de façon horrible. Valek ressentit une douleur dans dos, une boule de feu venait d'être projeté contre lui, cela avait malgré tout passé sa cape d'ombre, il lâcha la succube pour tenter de s’occuper du mage ou surement du démoniste qui venait de lui lancer ce sort. Trop tard il filait déjà avec son cheval, lorsqu'il tenta d’attraper à nouveau la succube, elle disparut... Que voulaient ils ? Il alla à l'auberge de Comté de l'or, prit un verre là bas et y resta toute la journée, jusqu’à ce que Silyn arrive, avec une veste et une tunique qui allait de sa ceinture jusqu'au cou en passant par les bras.
"Et bien, t'as l'air crevé, dit elle, va prendre une chambre, je te ramène à bouffer"
Il s’exécuta, toute façon il était crevé, Silyn commanda à manger puis... se toucha la cou... avant de monter apporté à manger au chanteur.


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Valek "Jay" Bérille, l'assassin
Syles Flèche Tonerre, la chasseresse
Élia Bérille, la maitresse de sang
Blerf Protecteur-des-plaines, le Tauren

[Humain] Valek Bérille

Message  Valek le 2011-05-19, 16:03

Coin d'Azeroth
Valek s'était réveillé tôt aujourd'hui et avait pris un bateau pour Teldrassil, il s'enfonça dans la forêt, s'assit sur un rocher et attendit. Peu après les animaux le regardait, malgré une méfiance de cet "drole de bestiole", "Jay" portait ça plus grande coiffe de plume et des vêtements très large. Il se mit à chanter doucement, restant sur son rocher, sous les arbres aux feuilles violettes commun de la Couronne de la Terre.


Mon ange ne vois-tu pas que le soleil brille
Rien que pour toi, seulement aujourd'hui
Si tu te dépêches tu peux avoir un rayon sur toi, viens avec moi, juste pour jouer
Comme chaque hippogriffe et griffon
Chaque pacifique, nuage et chaque arbre
Je me sens vraiment appartenir à cela
La Nature m'enivre et c'est beau
Je suis avec ce profond univers éternel
Depuis la mort jusqu'à la renaissance

Ce coin du monde est comme moi en bien des façons
Je peux m'asseoir ici des heures et regarder virevolter les plumes d'émeraudes
Devant cela je suis béni
Quand la lumière du soleil se libère.
Je sais que ce coin du monde, me sourit

Tellement inspiré de cela il n'y a plus rien à faire ou dire
Je pense que je vais rêver, jusqu'à ce que les étoiles brillent
Le vent chuchote et les nuages ne semblent pas faire attention
Et je sais profondément, que tout est à moi
C'est le choeur de l'aurore montante
La brume qui apparaît avant que le soleil naisse
En un après-midi voilé en Mai
La Nature m'enivre et c'est si beau
Je suis avec ce profond univers éternel depuis la mort jusqu'à la renaissance

Ce coin du monde est comme moi en bien des façons
Je peux m'asseoir ici des heures et regarder virevolter les plumes d'émeraudes
Quand la lumière du soleil se libère
Je sais que le coin de ce monde, me sourit


Il se leva lentement, et partit se balader dans cette tenue, au moins ici on le comprenait au niveau des gouts vestimentaires ! En plus ici l'alcool c'est pas bon et le jus de baie lunaire si !.. Un rapprochement Kal'Dorei-Valek ?..


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Valek "Jay" Bérille, l'assassin
Syles Flèche Tonerre, la chasseresse
Élia Bérille, la maitresse de sang
Blerf Protecteur-des-plaines, le Tauren

[Humain] Valek Bérille

Message  Valek le 2011-05-20, 17:24

Forêt, montagne et mer
Valek se réveilla, par un loup qui était venu le lécher dans l'herbe, il avait dormi à la belle étoile, à nouveau. Caressant le loup d'une main, et se levant de l'autre il partit à Hurlevent, qui n'est pas bien loin en fait vu qu'il avait dormi à Elwynn. Fringué comme un clochard et d'une coiffe de plume qui tombait sur ses épaules, il réussit à entrer en ville, malgré la réticence du garde "ramène pas ta misère ici coco" avant que Valek montre sa bourse, bien ronde. Il se changea à la Rose Dorée et mit ses vêtements de soirée lorsqu'il se rendit compte qu'il avait perdu sa veste ! Catastrophe ! Il alla à la banque quand il croisa... dame Faye ! La Lumière soit loué ! Il lui commanda une veste et attendit qu'elle la finisse en roupillant à la Rose Dorée. L'aubergiste Allison le réveilla, il l'en remercie, et partit chercher sa veste, pour un cout de 2 pièces d'or 50 pièces d'argent -dont il paya 3 pièces d'or pour la rapidité de Faye- il prit ensuite le thé avec elle en parlant de choses et d'autres comme par exemple du mari de dame Faye ayant disparu, des activités de Valek et aussi si elle savait faire des chapeaux noir, dont elle répondit qu'elle ne faisait pas ce modèle... Il la remercia du thé alla chercher un tailleur sachant en faire, les informations qu'il eu le conduiront à une Martha, naine habitant avec son mari et son fils dans une tente de la vallée des frigères -ou des frigides, selon une couturière- il partit donc là bas ou il vit la famille de cette naine, apparemment très pauvre, son fils voulait une chèvre et son mari des outils. Martha lui sortit un chapeau noir bordés d'or qui aurait du aller à un riche noble qui se serait fait attaqué puis crucifié sur un arbre, sale histoire ! Il paya 30 pièces d'or pour le chapeau, au lieu de 10 ! Il expliqua pourquoi : 10 pièces d'or pour la chèvre du fils, 10 pièces d'or pour les outils du mari, et 10 pièces d'or pour le travail de la femme. Il tenta d'expliquer au mari qu'elle pourrait reprendre son ancien emploi de chapelier mais il préféré se taire. "Jay" n'insista pas, dit au revoir aux nains et s'en alla, faire la fête...

Un bateau, c'était là qu'aurait lieu la petit partie, qui avait décider de faire dans l'originalité. Valek s'y était un peu opposé "et si ils boivent de l'alcool ? Ils vont se noyer !" avait il demandé, sur quoi l'aubergiste lui répondit que des mages était prêt à intervenir en ce cas. Il arriva sur le bateau, équipé d'une magnifique tenue de soirée qui fit tourner toutes les têtes, notamment une "petite brune aux oranges" selon "Jay". Le plan de la soirée était assez simple faire un petit tour jusqu'au côtes la marche de l'ouest puis revenir à Hurlevent. Le bateau commença à se déplacer,lentement, et la fête commençait déjà, Valek se positionna près de la porte, son verre de jus de baie lunaire à la main, pour "repérer les bon coups". Malgré le nombre de fêtardes assez conséquent peu plaisaient à Valek, il passa donc la soirée en observateur jusqu'à ce que... Des pirates ! De la voile sanglante pour être précis. "Jay" sortit son Épée du feu sorcier et l'activa, laissant apparaitre la douce lumière bleu, brulante. Il commèrent à tirer au canon, qui, grâce au mages furent presque tous bloqués, sauf un qui réussit à détruire un caisse qui se trouvait là. Les pirates, du moins leur bateau, se rapprocha d'eux, malgré la panique à bord Valek essaya de les rassurer, et rassemblant les semblants d'homme fort ou mages pour contre-attaquer.


Une vingtaine de pirates abordèrent le bateau tranchant les têtes de mages qui ne s'était pas poussé au bon moment. Valek accueilli "son" pirates par un coup d'estoc dans le bide qui le brûla et le tua sur le coup, il ramassa l'épée de celui ci, bien que médiocre celle ci pouvait parer les coups. Deux pirates lui foncèrent dessus, il commença par envoyer un coup dans le torse de celui de gauche, para celui de droite, se baissa pour esquiver les attaques pour les trancha, celui de gauche avec son épée du feu sorcier, celui de droite avec l'épée de pirate. Il alla secourir une mage qui allait se faire manger un mort-vivant pirate. La btaille faisait rage sur le bateau, mais les forcés non-pirates se débrouillaient. "Jay" savait qu'en éliminant la tête du bateau il éliminerait également le moral des troupes. Il prit un flingue tombé sur le pont du bateau tira sur l'orc qui essayait de l'aborder, prit la corde et sauta à son tour, il arriva au milieu des pirates, qui le cernèrent rapidement. Valek désactiva son épée du feu sorcier mit l'épée de pirates dans sa ceinture et sauta, attrapant la poutre juste au dessus de lui, et esquivant les épées des pirates, qui eux, n'arrivaient pas tellement à sauter, il se mit en équilibre sur le poutre, jusqu'à ce qu'un pirate fonce sur lui il se baissa et souleva l'humain qu'il balança dans le tas en dessous de lui et couru vers ce qui semblait être le capitaine, un homme à la barbe tressée en deux partie, un tricorne et divers choses pas très belles dans les cheveux -comme une algue qui trainait par là- il fit tourner ses épées dans ses mains et fonça sur "Jay" malgré sa condition physique exceptionnelle, Valek avait du mal étant donné que sa veste de smocking, d'un : ne devait pas se faire trouer, et deux : ça le tuerait surement si on le tranchait. Le capitaine faisait des coups d'estocs précis et parait chaque coups d'épée de Valek, qui n'avait pas le temps de réactiver son épée du feu sorcier il n'avait donc que l'épée qu'il avait ramassé et elle semblait prêt à lâcher à tout moment. Il para un coup d'estoc le pirates bloqua son épée et la fit valdinguer dans la mer, sans armes, Valek prit une corde qui revenait de son bateau et y revint envoyant un bon coup de pied à un des pirates qui essayait d'y aller. Sur son bateau la bataille faisait rage, les bouclier de magie protégeait bien mais les pirates était plus nombreux que les défenseurs. Il défonça le crane d'un pirate prit ses deux épées, fit un rouler bouler vers l'arrière. Le capitaine l'avait suivi ! Mieux équipé Valek enchaina les coups et trancha la barbe du capitaine qui, de rage, redoubla de puissance. Valek était obligé de reculer, obligé de marcher sur les cordages d'un filet suspendu sur le bateau.
Il prit une corde pour tenter de repartir sur le bateau ennemi mais un mage ennemi le fit dévier d'un cone de froid ce qui le fit partir à peu près n'importe où, mais "Jay" réussit à atterrir sur la poutre de son navire : le seul problème était la hauteur de 6 mètres. Le capitaine le rejoint rapidement et se remit à l'attaquer. Valek profita du terrain pour balayer les jambes du pirates à la barbe coupé et le faire tomber dans la mer. Les mages unirent leur force et envoyèrent des dizaines de boules de feu sur le bateau qui se mit à bruler et former une barrière entre eux et les pirates. Ils se dépêchèrent de partir pour éviter que le feu se propage sur leur navire. Ils l'avaient échappés belle ! Résultat : 7 morts du côtés des défenseurs... Mais ils avaient éliminés des dangereux pirates ! Ils amenèrent rapidement les corps à la cathédrale ou des prêtres réussirent à ramener l'âme de ceux qui étaient tombé, et furent conduits vers l'infirmerie pour soigner les blessures plus ou moins importante. Quel soirée.


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Valek "Jay" Bérille, l'assassin
Syles Flèche Tonerre, la chasseresse
Élia Bérille, la maitresse de sang
Blerf Protecteur-des-plaines, le Tauren

[Humain] Valek Bérille

Message  Valek le 2011-05-21, 22:08

Jeu de piste qui tourne mal
Cela faisait plusieurs jours que Valek n'avait pas vu Licyn, depuis la taverne, le peu d'indices qu'ils avaient sur "une femme brune à la poitrine fortement développée" était l'est, les Carmines ou bien les Steppes Ardentes. Il partit donc à Comté du lac, ou il prit un verre de jus de baie lunaire ainsi qu'un sandwich au thon (pour 1 pièce d'or !), et y resta un petit peu pour passer le temps et récolter quelques infos, jusqu’à ce qu'une fille l'aborde, très jeune, pas plus de 17 ans !
"Hey m'sieur s'cusez moi..
_Oui qu'y a t-il ?
_Euh je sais pas vraiment comment dire...
_J'ai tout mon temps, dit il en croisant les bras
_Ben euh... C'est vous "Jay" ?
_Exact, Valek "Jay" Bérille, donc ?
_Ben... J'pourrais avoir une bise de vous ?.. Pour montrer à mes copines que je suis pas une cruche..
_Si tu as besoin de prouver quelques chose à tes amis pour qu'il te respectent, ce sont pas tes amis. Enfin, si ça peut te rendre service.
Il lui fit la bise, puis la fille s'en alla toute contente vers son groupe de copine qu'il allait commencer à la charrier. "Jay" haussa les épaules, prit son cheval et continua sa route vers les steppes. Une hache vola juste en face de Valek à mi chemin entre Comté du Lac et les Steppes, l'orc de manufacture Rochenoire s'était plantée dans l'arbre, Valek la récupéra et renvoya la hache à l'orc, dans la tête. Il continua vers les steppes, l'entrée brisé était toujours là, des chaines pendant vers le sol. Une femme se trouvait à l'entrée, dos à Valek. Il descendit de son cheval se rapprocha de la personne et posa sa main sur son épaule.
"Lyci..."
Il n’eut pas le temps de demander qui était ce que la femme se transforma, une succube, la même que la dernière fois ! Valek sortit ses dagues, prêt à taillader cet horreur, mais la succube avait déjà commencer à appliquer son charme. Bientot il se retrouvait par terre, en train de se faire fouetter par la succube, qui le frappait presque à mort. Valek ne voyait pas comment s'en sortir quand...
"AOU !!!"
Une grande meute de loup ? Presque, de Worgen ! La succube fut obligé de s'enfuir en disparaissant, un worgen grogna et tous les worgens partirent à la recherche du démon. Après qu'il soit seule le worgen se pencha vers Valek, le reniflant. Était ce mieux que de finir dévoré que fouetter à mort ? Le worgen se transforma, la forme humaine était bien plus belle. Une femme de 27 ans environ regardait Valek. Et d'un coup il se souvint... C'était le visage de sa soeur.


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Valek "Jay" Bérille, l'assassin
Syles Flèche Tonerre, la chasseresse
Élia Bérille, la maitresse de sang
Blerf Protecteur-des-plaines, le Tauren

[Humain] Valek Bérille

Message  Valek le 2011-05-22, 22:00

Danse avec les loups
"Alors cha tu me shuivais depuis che matin ? demanda Valek en mangeant un morceau de viande de sanglier
_Effectivement, cette démone, elle te veut du mal, et elle à forme humaine, ce qui la rend encore plus dangereuse.
_Et chette personne ch'est qui ?
_Celle que tu nomme Lycin, maintenant elle va devoir le changer étant donné que nous l'avons découvert.
_Moui pas de doutes."
Il finit sa viande de sanglier, et s'assit mieux sur la souche d'arbre où il était placé.
"Alors, comment t'es devenu... ça ?
_On dit worgen, et c'était quelques jours avant que je parte, je ne voulais pas te mettre en danger, toi et nos parents.
_Tu es au courant pour... ?
_Oui, n'oublie pas que je te suit, je sais a peu près tout ce que tu fais.
_À quel point ?
_Je sais que tu écris des chansons uniquement sur des histoires qui se sont mal finies
_Ah ouais, à ce point là...
_Et sinon t'as trouvé un loup comme copain ? demanda Valek en souriant
_Oui, Ruhor viens
Un grand worgen au pelage blanc et aux yeux jaunes vifs descendit de l'arbre au dessus d'eux, il s'assit à côté de Vily et se transforma en humain. Celui ci avait des muscles finement taillés, des cheveux attaché en une longue queue de cheval qui devait descendre jusque dans le bas de son dos.
"Yo, alors c'est toi le p'tit gars dont Vily m'parle ? Il tendit sa main à Valek, qu'il serra avec un sourire
_Oui c'est moi, je suis étonné que tu ais choisis un tel compagnon Vily, tu avais horreur des hommes poilues avant. Dit il en riant
_On change. Donc je vais te présenter les autres viens.
Vily se leva, Ruhor également.
"Comment tu l'est devenu toi ? Demanda Valek à Ruhor
_J'me battais à Orneval quand un worgen m'as mordu au cou"
Il tira sur son col, son cou portait une grande marque de croc, la cicatrice devait avoir 2-3 ans. Ils suivirent Vily qui présentait tour à tour les worgens-humains
"Lui c'est Sigmun, le maître loup, il va chasser notre nourriture quand on part te surveiller.
_Lui c'est Gulfor le sage, il était magicien lorsqu'il a été mordu il a néanmoins gardé ses pouvoirs, ce qui le rend très puissant avec ses capacités de loup.
_Ici c'est Nyrin, le Discipliné. C'est un prêtre de l'église qui avait été envoyer ici pour bénir une chapelle ou je ne sais quoi, depuis il a renoncé à retourner à la cathédrale.
_Ici c'est Ramuul, le Naturel, c'est un gardien des moissons qui vient de Gilnéas, il maîtrise des sorts druidique et les pouvoirs des autres animaux.
_Et là c'est Ragnar le sombre, notre démoniste. Ne t'inquiète pas, il est de notre coté, c'est grâce à lui qu'on a pu détecter la présence démoniaque de Lycin."
Valek était stupéfait, tous le monde ici avait sa place formant une petit tribu dans ces montagnes du bois de la Pénombre. Néanmoins une question le titillait
"Mais comment avez vous pu vous contrôler ?
_C'est moi qui ait réussi, j'ai réussi à concocter une potion qui permet de nous contrôler, mais je cherche le moyen de pouvoir nous contrôler sans devoir boire cela. dit Gulfor le sage
_Impressionnant...
_Merci, tu devrais dormir dans une tente à part à la notre, la nuit nous pouvons devenir sauvage à cause de la lune.
_Je vais faire ça Gulfor, suis moi, mon frère.
Il suivit sa soeur qui l'emmena dans une tente bien aménagé.
"Dis...
_Oui ?
_Leurs noms... Ce ne sont pas leur vrais, c'est ça ?
_Oui ce sont nos noms de worgen, ils sont plus faciles à retenir.
_Et le tien c'est quoi ?
_Gyclin la sanguinaire. Oui ça fait peur, mais on m'as appelé comme ça alors...
_Charmant. Bien merci en tous cas. Ah une dernière chose... Vous allez vous... Ruhor et toi ?
_Je doute que l'église accepte de marier deux loups, un pacte de sang suffit chez nous.
_Et... vous... ? Il tenta d'expliquer avec des gestes qui semblait représenter "la danse horizontale".
_Je ne crois pas que ça te regarder, petit frère. Maintenant bonne nuit.
_Ouais ouais...
Il avait retrouver sa sœur, et encore mieux elle avait trouver un petit copain.


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Valek "Jay" Bérille, l'assassin
Syles Flèche Tonerre, la chasseresse
Élia Bérille, la maitresse de sang
Blerf Protecteur-des-plaines, le Tauren

[Humain] Valek Bérille

Message  Valek le 2011-05-23, 22:31

Retour chez les bipèdes
Valek se leva tôt, il n'avait pas tellement bien dormi, c'est plus confortable à La Rose Dorée, il dit au revoir à Ramuul qui effectuait le tour de garde et partit vers Hurlevent en chantonnant un petit air.
Sa soeur lui avait donné des consignes stricte : ne pas bouger de hurlevent tant qu'ils n'ont pas tuer la succube, et surtout être toujours armé. La première consignes ne lui allait pas trop, il avait pour habitude d'aller à Comté de l'Or voir les petites donzelles de 21 ans qui renversait des bières sur leurs tuniques (et c'est vachement transparent...), désormais il devra renoncer à ce petit "extra".

Il arriva à Hurlevent vers 10 heures trente, les gardes le remarquèrent à peine, il avait du rester debout toute la nuit, vive le manque d'effectif, mais le salaire est bien après... Il prit son chapeau sa planche à roulette et alla faire un tour dessus, sous le regard des gens, maintenant habitué à ces choses très étranges venant de sa part on le surnommait "L'Original" ça lui plaisait.
Alors qu'il passait dans la vielle ville un grand homme blond sortit d'une armurerie, Valek du user de son pied pour freiner et ne pas lui rentrer dedans, l'homme ne bougea pas et se contenta de le regarder d'un air indifférent. L'homme avait des tatouages tribaux sur tout le corps, torse nus un collier de dents d'ours de loup et d'autres bêtes féroces accrochés à son cou, il portait un casque à cornes et une grande épée à un seul tranchant et son équipement était de cuir ce qui devait le rendre très vif au combat. Il avait aussi un carquois ou plusieurs lance de bois était mise, l'homme portait un sac de viande à la main et une bourse était accroché à sa ceinture.
"Qu'est ce que tu veux ?
_Passer, ça serait pas mal
_Ben vas y."
Il passa, cet grosse brute devait être très causant, espérons que le reste de Hurlevent soit plus causant, sinon Valek va vite s'emmerder...


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Valek "Jay" Bérille, l'assassin
Syles Flèche Tonerre, la chasseresse
Élia Bérille, la maitresse de sang
Blerf Protecteur-des-plaines, le Tauren

[Humain] Valek Bérille

Message  Valek le 2011-05-25, 16:58

Mariage pas pluvieux = Mariage malheureux ?
Aujourd'hui -du moins ce soir- il y aurait de l'action, en effet un mariage sera célébré, cérémonie publique trompette, tout les nobles de la régions et d'autres qui veulent s'attirer leurs faveurs serait présent avec trompette, tambours, fleurs et tout le tralala. Valek arriva pile poil -grâce à sa montre gousset accroché au poignet-, plusieurs autres personnes étaients venus, dont l'elfe avec qui il avait discuté hier et une humaine bonde avec un piercing à la narine. Il fut surpris de ne pas être fouillé ! N'importe qui aurait pu prendre un couteau et le lancer dans la tête de la mariée, il s'installa au dernier rang de droite, avec l'elfe aux cheveux bleu et commença à faire divers commentaires inutile et mater les fesses des prêtresses et paladins de la cathédrale. La cérémonie fut classique avec un Angleo qui connaissait bien son texte et une Narina qui bafouillait (ou parlait le murloc selon Valek). Il y eu un tonnerre d'applaudissement puis ils se levèrent pour rejoindre la palais et avoir la partie la plus importe de la soirée, à savoir le buffet. "Jay" prit carrément la bouteille de jus de baie lunaire et se la but à lui tout seul -faut dire, tout le monde prenait de l'alcool, alors- et commença à parler avec l'humaine au nez percée, tandis que Sethe, lui, parlait avec le Comte Angelo apparamment bien sur la bouteille. Il se présenta à l'humaine et elle fit de même, elle se nommait Talvina et... Trop tard, un cri d'au secours venait de retentir dans la palais. Sortant son épée longue du feu sorcier il se précipita vers l'endroit d'où ça venait, c'est à dire vers les quartiers de la duchesse Narina. Gladys la femme qui s'occupait du buffet gueulait qu'elle avait disparu, du coup la fête fut écourté, néanmoins le Comte Angelo alla lui même sauter dans l'eau pour voir si sa bien-aimée était tombé dedans, lorsqu'il remonta sur une des barque des canaux Valek lui donna sa cape -qu'il ne lui rendit pas d’ailleurs...- et il se fit ramener par Sethe qui avait appris lui aussi à marcher sur l'eau, Valek lui ramena Talvina qui elle aussi avait sauté à l'eau. Sethe partit avec le comte et Valek et Talvina allèrent à la taverne pour discuter de choses et d'autres... Putain d'soirée, mais au moins animée.


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Valek "Jay" Bérille, l'assassin
Syles Flèche Tonerre, la chasseresse
Élia Bérille, la maitresse de sang
Blerf Protecteur-des-plaines, le Tauren

[Humain] Valek Bérille

Message  Valek le 2011-06-25, 23:48

C'est... le nord !
"Maintenez le cap ! Attention à cet iceberg ! Il est plus gros en dessous, n'oubliez pas !"
Valek regardait du haut du nid de poule du navire de gurre le capitaine donnant des ordres aux matelots, il s'était mis en hauteur pour admirer les magnifiques calottes glaciaires du nord, du Fjord Hurlant, précisément.



Humant l'air frais (et une odeur légère de cramée), Valek pris pied sur le quai, ou un nain l'aborda, lui donnant son affectation et ce qu'il devait faire.
Défendre la ville, rien que ça. Mais la meilleur défense, c'est l'attaque avait demandé Valek ! Il se fit envoyer balader et pris son poste au porte de Valgarde.
La première demi-heure fût d'un ennui mortel, il se mettait à compter le nombre d'arbre autour de lui jusqu'a ce que...
"Pour Utgarde !"
Valek réfléchissait vite, Utgarde, c'était pas le gros caillou en forme d'immeuble au bout du fleuve ? Pas le temps de demander aux gardes ! Ils étaient en train d'attaquer les Vrykuls, d'horrible humains géants ! Passant à travers les rangs ennemis il s'occupait de leur taillaider le dos avec sa griffe dans sa main gauche, et planter un couteau dans le dos de temps à autre. Mais ça ne suffisait pas, apparamment il étaient beaucoup plus résistant que la moyenne. Un nouveau challenge, abandonnant ses armes (en les rangeant hein, ça à lui à couté cher ces armes...), il grimpa dans la tour et commença à tirer au fusil sur les Vrykuls, si c'était un stand de tir, Valek aurait déjà gagné le gros ours en peluche. Ils tombaient un par un, la tête, l'oreille arrachée par les balles de 5 millimètres et la chevrotine qui partait en faisant feu. A la fin de l'attaque les prêtres ressucitèrent les personnes n'ayant pas trop subi de dommage. Profitant qu'on comptait les blessés Valek alla plus haut, loin de Valgarde.
Ah ce serait une belle région si y'avait pas tous ces humains de quatres mètres et ces réprouvés tenant d'y prendre pied. Valek grimpa sur Sakopa et alla plus au nord, suivant la route. Au bout d'un moment le paysage changea la prairie verdoyante devint une forêt aux hauts pins, des aigls volant de part et d'autres, et malgré ça, encore des Vrykuls. Il s'arrêta, la route traversait un petit avant poste. Ennemis ou amis ? Il examina, puis vit des humains. Ouf !
"Bienvenue étranger.. Que venez vous faire ici ? dit une femme aux yeux vairons
_Je souhaiterais me reposer ici, demanda Valek poliment
_Mais bien sur, venez nous avons des lits et...
La femme sauta sur lui ! En temps normal il aurait sans doute dit oui, sauf que la femme était poilu. Et elle avait des crocs. Enfin c'était une worgen quoi.
Maintenant la gueule de la worgen fermé de ses poings, il chopa un caillou et frappa la worgen avec, rien à faire elle bavait sur Valek, avec l'envie de le bouffer, ou dans faire un des leurs.

"AOU !"

Merde alors, un autre worgen si ils arrivent à me maîtriser je suis foutu, se dit Valek.

La worgen leva la tête, un worgen blanc orné d'une armure de cuir et d'un masque de fer regardait Valek. D'un coup le worgen blanc sauta sur la worgen et lui mordit le cou, le tranchant de ses puissants crocs.

"Plaisir de te voir, Ruhor."
Le worgen redevint humain et fit craquer son cou.
"J'vais pas laisser le frère de ma Vily se faire bouffer. Elle m'en voudrait. Il aida Valek à se relever
_C'est Vily qui t'as dit de me suivre ? C'est pas vrai elle va jamais me lacher...
_Si tu pouvais éviter d'aller dans des endroits dangereux sans cesse, je pourrais passer du temps avec elle, ça ne me fait pas plus plaisir.
_Merci, c'est très gentil de ta part.
_Bon amène toi, j'vais te présenter au reste de la tribu.
_Comment ça ? Vous êtes plus que Vily m'as dit ?
_Evidemment, mais ceux là ne sont pas Gilnéas, ils sont d'ici, des Grisonnes.
-Ah, ouais... Sympa comme région au fait.
_Le paradis du chasseur de worgen dirons nous.
_Sympa tes nouveau tatouages au fait.
Ruhor avait tatoué ses bras de tatouages tribaux, des mains a à la nuques, c'était très bien fait.
_C'est ta soeur qui me les a fait justement. Elle aime les taouages apparamment...
_Et elle, elle en a ?
_Je crois que te dire où il se situe te choquerait, même si tu est bizzare.
_C'est bon je vois à peu près l'endroit.. T'aurais pu me mentir... J'sais pas moi."

Et la conversation dura jusqu'à un petit flanc de montagne, des mineurs "humains" s'affairait de bien le construire, et le camoufler surtout. A l'intérieur, les feux dansaient devant des groupes réunis autour, en train de manger du brochepelle, et regardant Valek, curieux.
"Cet endroit à un nom ?
_Appelle le comme tu veux, pour eux c'est "maison"."
Il s'asseya au coin du feu, chauffant ses mains.
"Alors, tu viens faire quoi ici ? Manque d'inspiration
_Plutôt une envie de massacrez du non-mort.
_C'est pas ce qui manque par ici. Du moins pas trop en Norfendre.
_Je sent que je vais pe plaire..."


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Valek "Jay" Bérille, l'assassin
Syles Flèche Tonerre, la chasseresse
Élia Bérille, la maitresse de sang
Blerf Protecteur-des-plaines, le Tauren

[Humain] Valek Bérille

Message  Valek le 2011-07-17, 16:14

Elle descend de la montagne...

Cela faisait un moment que Valek ne donnait plus de signes de vie, sa boîtes aux lettres était pleine à craquer et Sakapa, son ours, avait probablement abandonné l'idée que Valek viendrait le nourrir et mangeait des biches qui passait par son enclos, les gardes était méfiant de cet ours que Valek avait ramené du nord, mais "il est doux comme une peluche" leur avait il assuré.

Et la raison pour laquelle Valek n'était pas là était simple, trouver cette succube et mettre fin à ses agissements. Il gravissait la montagne de Rochenoire à l'aide de ses longues épée qu'il plantait dans la roche aufur et à mesure, la sueur tombant dans la lave en dessus de lui...



Il était sur une petite térasse aménagé par le Vol Noir surement, le couloir qui entrait dans la montagne était effondré ce qui laissait suggérer que la salle était vide. Pas tout à fait, une femme, Lycin sûrement, était assise dos à Valek.

"Tu te jète dans la gueule du loup, sans tes amis poilus ? demanda t'elle en ne se retournant pas
_Je veux des réponces, pourquoi moi ? dit il en levant son arme au niveau de sa vue, pour parer la moindre attaque au visage
_Pour ça il faudra me tuer, et je doute que tu y arrive.
_Alors, en garde. Il prit sa seconde dague,
_Pitoyable."

Elle prit sa forme de succube et "charma" Valek, bien que celui ci résista, il commença à faiblir, la succube avait apparamment gagné, le combat avait été rapide.

"Les sentiments... Vous êtes tous les mêmes... dit elle en attrappant le cou de Valek, qui était à genoux tête baissé
Maintenant tu comprend ? Je ne m'attaque qu'aux célibataires, car je sais qu'ils sont manipulables, de vrais jouets...
_Tu me connais mal, gronda Valek
L'aura de ses épaulières rouges virèrent au noir. En un coup, la succube hurla de douleur.

Valek venait de planter sa lame dans son ventre, il ne leva même pas les yeux vers elle, et sans aucune hésitation il lui trancha le ventre et un sang noir-violet en jallit. La succube tomba à terre, la souffle saccadé, Valek se releva.

"Et toi tu est trop confiante.
_Que tu crois.

Valek tourna la tête, la succube n'avait pas parlé mais il s'agissait toujours de la même voix. Lorsqu'il regarda à nouveau la succube, celle ci disparu dans un nuage de fumée. Valek chercha du regard, d'où pouvait venir cette voix.

"Valek !"
Il se retourna et vit Vily, attaché par la succube, avec un large sourire.

"RELACHE LA !"
La succube jouait avec une dague dans sa main libre, une dague ornée de runes, démoniaques sans doutes, qu'elle posa par terre, aux pieds de ses sabots.
"Peut être veut tu plus d'invités ? Elle claqua dans ses doigts et un gangregarda traina une autre personne vers la succube, et cette fois, c'était encore une personne importante. Aurore.
"Au... Valek ne voyait que ses longs cheveux devant son visage, le visage pointé vers le sol."
Le grangregarde retourna d'où il était venu et ramena une autre personne, il s'agissait de Ruhor, il avait gardé sa forme de worgen et ses mains était durement coincés. Une autre personne arriva il s'agissait d'une haute elfe, la même qu'il avait plusieurs fois regardé lorsqu'il était plus jeune.
"Et maintenant. Amusons nous un peu."
Elle délias les mains de Aurore qui s'avança vers Valek, il se dépêcha pour la rejoindre, mais lorsqu'il était suffisamment prêt il se rendit compte.

C'était de fausses personnes ! Il recula d'un bond lorsque Aurore avait tenté de lui bouffer le cou, qui était en réalité une succube déguisé comme telle, il y avait cinq succubes qui s'avançait vers lui, un cauchemar, il était au bord de la terrasse.

Sauter, c'était le seul moyen. Il se retourna et courut vers le vide, les succube le poursuivirent, en déployant leurs ailes. Valek lui avait aménagé de longues toiles de tissu sous ses bras pour planer, la poursuite dans le ciel s'engagea, les succubes bien plus rapides se rapprochaient de lui, sortant un pistolet gobelin il se retourna et visa dans la première tête qu'il vit, la plus proche succube mourrut, la tête explosé par la balle de neuf millimètre, il montait parfois plus haut dans les airs, avec l'air chaud qui se dégait de la lave en fusion des steppes. Les rochenoires regardait ce défilé aérien avec méfiance, certains avait préparé leur drakes et d'autre leurs arcs.

Quatre succube le poursuivait encore, d'ailleur, une venait de s'accrocher à sa jambes en tentant de le faire tomber, Valek lui envoya un coup dans sa face plusieurs fois qui lui firent laché prise. Elle tomba dans la lave en dessus et hurla à la mort avant que ses cordes vocales soit totalement dissoutes. Trois succubes était restantes et ça n'allait pas être facile.

Deux succubes lui attrapèrent les bras tentant de les tordres et ainsi le faire tomber, Valek exécuta un super mouvement et plongea en piqué près de la lave, il redressa au bon moment et les jambes des deux succubes brulèrent et elle lachèrent prise. La dernière le suivait toujours bien décidé à mettre fin à Valek une bonne fois pour toutes.

Elle attrappa Valek et le plaqua contre la paroie rocheuse qui lui fit affreusement mal au dos, sa tête percuta un rocher, son sang s'écoulait de sa tête, la succube... Avait gagné. Quelques orcs rochenoirs prirent Valek et l'emmenèrent au fin fond du mont rochenoires, sous les ordres de la succube.

Elle regarda Valek se faire emmener, jusqu'a ce qu'une main se posa sur son épaule.

"Bien joué"

... Fin ?


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Valek "Jay" Bérille, l'assassin
Syles Flèche Tonerre, la chasseresse
Élia Bérille, la maitresse de sang
Blerf Protecteur-des-plaines, le Tauren

[Humain] Valek Bérille

Message  Valek le 2011-07-18, 14:44

La famille, c'est important

Valek ouvrit légèrementles yeux, ce choc à la tête avait été rude, il ignorait où il se trouvait. Il n'était pas attaché, étrangement, sa cellule était une grande pièce noir ornée de rideaux violets troués, quelque fois, le sol était froid, et il ne voyait que grâce à une ptite fenêtre situé en haut, la lumière qu'elle dégagait était bleu ciel, ce qui ne pouvait pas être le mont rochenoir où il s'était fait prendre, il commença à vouloir escalader pour voir mieux comment était dehors mais un grincement de porte le fit revenir au sol.

Une silhouette encapuchonnée venait d'entrer seule, Valek s'approcha d'un pas légèrement boitant mais fût repousé d'un coup jusqu'au mur par une force sûrement magique.

"T'es qui toi ? demanda "Jay" en se tenant les côtes"

La personne ne répondit pas, fixant Valek.

"Si tu ne me dis pas ce que je fais ici, je m'en vais." il se mit à marcher vers la porte, l'encapuchonné se contenta de le regarder ouvrir cette porte. Sans succès la porte ne bougea pas d'un poil.

"Pourais tu m'expliquer ce que je fais ici, dans ce cas ?
La silhouette avait sûrement un masque empêchant de reconnaitre toute voix, car celle qu'il entendait n'était pas naturel, presque glauque
"Tu est Valek... dit la personne d'une lente, presque mollassone
_Trou... à peine avait il commencer sa phrase que quelque chose lui serrait la gorge, comme un main invisible. Lorsqu'il voulut s'arrêter de parler l'étreinte se relacha.
_Tu est le descendant du Paladin Phillippe Bérille ?
Il rechercha dans mémoire, Phillippe Bérille était son arrière grand père, il n'en avait presque jamais entendu parler, sauf une fois lorsque la classe à Hautebrande avait demander un abre généanologique des enfants.
_Oui, et ?
_Sais tu que cet... personne à détruit tout un réseau de démonistes ?
_Non..
_Dirigé par Alfrod Tissort, le prêtre corbeau...
_Ecoute, moi j'étais même pas né à...
_Moi non plus.
_Tu cherche une veangence ?"
Elle ôta son capuchon, c'était une femme très belle, aux cheveux qui descendait probablement jusqu'au dos, ses yeux étaient violets et une peau tès blanche.
"Je suis Lisyn Tissort.
_Et qu'est ce que j'ai à voir avec un arrière grand-père que je n'ai jamais vu ?
_Son sang, coule dans tes veines, ce sang qui nous as presque tous détruit."
Elle sortit une lame de sacrifice.
"Malheuresement pour toi, le sang qu'il à fait couler est également dans les miennes." elle coupa netement le bout de l'index gauche de Valek et rangea le couteau dans sa robe
"Maintenant nous allons passer au ri..
_Maîtresse ! Un groupe de Worgen vient de nous attaquer !
_Ne les laissez pas nous importuner ! Nous devons accomplir le rituel avant que..."
CRAC ! La porte explosa totalement, toute la meute de Vily se trouvait là, plusieurs loups normaux étaient là également. Vily se transforma, en félin, Ramuul était en une sorte d'ours, Ruhor lui tranchait les têtes des servants de Tissorts avec deux haches très affutés, les autres étaients en train de défndre la position.
Vily sauta au cou de la démoniste, elle mourrut directement, elle n'avait même pas eu le temps de dégainer. Elle se transforma en humaine.
"Préparez le portail, on file d'ici, Ramuul va aider les autres
_Vil...
Il se mangea une baffe monumentale
"Mais ça va pas ?!
_Tu va m'écouter, et m'écouter attentivement ! Tu me refait ça et je m'assurerais que tu souffre en mourrant, compris ?!"
Vily n'était pas contente du tout, ses yeux habituellement posé, calme, était rouge sang, exhorbité.

Ils traversèrent le portail, avec un Valek qui ignorait pourquoi cette démoniste lui en voulait... A son sang...


* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Valek "Jay" Bérille, l'assassin
Syles Flèche Tonerre, la chasseresse
Élia Bérille, la maitresse de sang
Blerf Protecteur-des-plaines, le Tauren

Contenu sponsorisé

Re: [Humain] Valek Bérille

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est 2017-12-17, 14:51