Ezshalia; L'ombre-d'Ébène

Partagez

Ezshalia; L'ombre-d'Ébène

Message  Livia le 2011-06-04, 00:56

Ouvre les yeux mon enfant....
..
..
..

L'air sec soulevait la poussière et les cendres de la région. L'ancien campement du fléau se tenait autour de la nécromante, rendant les lieux sinistres et délabrés.

-Kel'shaed... dit une voix encore plus sombre que la scienne.

La corrompue dérangea ses pupilles noires et posa l'impression au sombre chevalier d'être fixé à travers le néant du regard de la femme.

La démente voix poursuivit en un murmure trop fort: J'ai ouïe, à travers les rumeurs et les craintes.., ton retour de Naxxramas... Ainsi, Kel'thuzad t'a jugé... j'ai eu un parchemin à mon intention, parlant de toi.. Kel'shaed, adepte de Kel'thuzad. De là, ta présence, ici, sous l'archerus...

Les yeux noirs de la femme se dérangèrent à nouveau donnant l'impression qu'elle leva son regard en direction du ciel orangé, portant en son coeur, l'Archerus, bastion du fléau.

-Suis moi.. nous poursuivrons cette discutions dans l'Archerus..

Le chevalier de la mort prit les devants, suivit de la nécromancienne. Ils entrèrent dans un cercle ornée d'un sombre aura. Les champs devinrent poussière sous le regard vide de l'elfe. Le ciel s'effaça dans une fumée d’encre noire et la Sin'Dorei ferma les yeux pour enfin se retrouver dans l'Archerus elle-même. Les imposants murs de froides pierres, l'aura que dégageait l'endroit était une jouissance pour la nécromante. Orgueilleuse et Arrogante, elle se contenait de tout sentiment, si ce n'était que le dégoût qu'elle éprouvait pour le chevalier qui demeurait plus fort qu'elle..

-Le seigneur noir t'offre de devenir beaucoup plus puissante qu'au par avant.. Acceptes-tu..?

-Quel fou refuserait une telle offre..?

-Pourtant, il y en a trop..... bien.. Sais-tu manier la lame..
-Je maîtrise les lames simples..
-Non.. je parles de lame à deux mains...
-...montre moi à la manier.. et l'on craindra mon adresse...
-Bien.. très bien..

Le chevalier noir se dirigea, suivit de Kel'shaed, vers une énorme salle. Celle-ci était envahit d'une froide atmosphère. Des chevaliers de lame d'ébène se tenaient, tel des statues, autour de la pièce. Une arène creusait le centre de la pièce, laissant voir d'ancien duel à mort sanglant. Un crâne de fer, à la gueule ouverte et flamboyante d'une flamme bleu, éclairait à présent le visage d'Atragus et de Kel'shaed.. celui-ci saisit deux vieille bâtarde. Il en tendu une à l'elfe.. et prit une pour lui-même..

-Attaque moi.. Montre moi ce que tu sais faire..

L'elfe chargea nombreuse fois.. Atteignant sa cible qu'une seule fois.. Soudain, le chevalier de la mort hurla d'un cris strident:

-Suffit !

Il repoussa l'elfe de sa puissante force runique.. et poursuivit:

-Ta lame n'est qu'une simple bâtarde.. Sans valeur.. Donne moi ta lame..

Atragus reprit la lame usé et la remit avec les autres.. Il se dirigea vers le sombre crâne, avec une étrange lame. Il la mise dans le feu maudit et intenta des paroles incompréhensibles... Des murmures envahissaient l'esprit de l'elfe.. Elle n'y prêta pas attention pour l'instant.. Ayant déjà ressentit ce sentiment à Naxxramas. Le chevalier de la mort retira la lame.. et la tendit à l'elfe.. Prend.. La Sin'dorei corrompue saisit la lame.. la fixant un court moment.. et attendant les nouvel instructions..



-Ta force te sera acquise à travers ta lame.. tu nourriras ta lame du sang de ce monde. Tu devras déchirer un être de chaque races vivantes ce monde avec la lame.. ils devront périr de ta lame.. Ta lame te rendra plus forte qu'au par avant.. Maintenant, vas... Déchaîne ta haine et laisse la colère guider ta voie.. Prouve ta valeur au Roi Liche.. et au fléau.. va à présent....


Dix Âmes

Dix âmes.. C'est ce que le Roi Liche désirait.. Une âme de chaque peuples qui se dressaient toujours en menaçant le fléau... La sombre nécromante partie en quête des dix âmes...

L'âme du Troll:
Le porte-mort traversa les Maleterres de l'est, se dirigeant vers le Nord. Une Tribu de Troll corrompu demeurrait dans les montagnes... Accompagnée de goules, créatures squeletiques et de gargouilles.. elle charga l'entrée des montagnes.. Les trolls mal organisés tombèrent rapidement devant l'armée de non-vivant. Blessé, l'un des trolls hurlait de douleurs.. agonisant de la malédiction de la nécromante. Elle se tint à ses côtés, regardant sa souffrance... Un sombre murmure enveloppa son esprit.. Son bras munis de la lame s'éleva au-dessus du troll hurlant. La seconde main rejoignant le paumeau déclancha la chute châtiant le vivant du monde des vivants.. le coeur transpercé, la cage torrassique cassé, le poumon droit perforé.. Le troll mourru, laissant à Kel'Shaed les sourds murmures qui noyaient son noir esprit...



Ainsi le sang troll avait coulé...


L'âme du Tauren
Hantée par les chuchotements incompréansibles dans son esprit, Kel'shaed dessendit vers le sud.. prennant par les maleterres de l'ouest.. Elle passa au delà les chaudrons du fléau.. l'un des lieux sembla agité.. elle se dirigea vers celui-ci.. Les goules sentaient de la chaire vivante.. Où était ce vivant..? La nécromante ordonna de sacager chaque maisons.. et fermes environnantes.. quite à les brûlers.. Un cris se fut entendre.. une rugissement bestiale.. Un tauren.. Il s'était fait atteindre sauvagement par une goule... celui-ci, encore vivant, s'écroulla sur les humides planches pourrites... Une goule vinrent pour le tuer, mais elle fut tranchée en deux.. rompant la vitalité artificiel qui demeurait en elle... Le tauren fixa l'être devant lui... Il implora l'aide de la Sin'dorei.. d'un geste lent et précis, elle enfonça machinalement sa lame dans le crâne du tauren, reparpillant son cerveau sur le sol. Les murmures devinrent de plus en plus fort.. ils commencèrent à s'éclaircir.. mais en demeurait incompréansible. Elle sortie de la maison, laissant les goules affamés dévorer la chaire de la bête qui reposait morte, le crâne défoncé.



Ainsi le sang Tauren tachait la lame runique.

L'âme du reprouvé:
L'immonde cavalier chevauchait vers l'ouest, rejoignant l'ombre des pins argentés. Elle
traversa la forêt en quête d'une âme reprouvé.. Elle cherchait à assaillir un survivant qui aurait pu survivre à la charge du scépulcre. Un marchand reprouvé.. il avait installé un campement non loin de la grande porte au sud.. Elle rejoignit sa position.. Descendit de son destrier. Le reprouvé croyant faire des affaires lui souhaita la bienvenue. La nécromante dégaina sa lourde lame, avançant vers le reprouvé. Celui-ci perdant confiance et reculant tenta de calmer la Sin'dorei. La chevalière prit un pas de course et trancha le reprouvé d'un violant traie. Celui-ci fixa l'elfe avant de partir avec la faucheuse... Les murmures devinrent plus intense qu'au par avant... Elle semblait prise d'un délire.. Elle se laissait devenir folle sans rien dire. Elle siffla d'un souffle saccadé et enfourcha son destrier.. Elle repartie en quête d'âme.. vers l'est, elle prendrait.. et rejoindrait le sud..



Elle s'empara l'âme du reprouvé, nourrissant sa lame qui se délectait de la mort.

L’innocence ne trompe pas la mort.
Traversant les Royaumes de l'est.. Kel'shaed sombra de plus en plus dans la démance, les murmures dérangent, troublant et châtiant son esprit l'assombrissaient graduellement d'avantage. Elle entreprenait son chemin vers le sud, la menant à son objectif.. 10 âmes.. elle en avait trois de capturé jusqu'à présent..
-Hé, b'jour m'dame! Un petit quelque chose à boire? Un bijou? Du tissu? C'est pas cher! Meilleur prix de la région!



Un gnome trop bavard attira l'attention de la sombre chevalière qui le fixa à présent.. les murmures lui ordonnait de prendre son âme.. D’autre de le déchirer.. D’autre de le brûler vif... Kel'shaed descendit de son destrier. Le gobelin, ne sachant pas son destin, s'apprêtait à sortir ses meilleures répliques pour vendre ses babioles. Il sortie un petit calepin du coffre qui se tenait derrière lui et se retourna vers l'elfe en lui disant:
-Alors M'dame! On veut quoi?
Il se retourna complètement et se retrouva face à face avec la lame runique, immobile, soutenu par la Sin'dorei.
-Ton âme, dit-elle de sa froide et cruelle voix. Elle transperça le gobelin dans la gorge, ressortant la lame par derrière. Le gobelin glissa le long de la lame pour finir allongé sur son tapis, raide mort. Les murmures toujours d'avantages perturbant devinrent plus intenses.. Elle remonta sur son destrier.. et aperçu de la fumée provenant de la colline, non loin d'où elle était.. Elle s'y dirigea.. Assoiffée d'âme.. Laissant derrière elle le cadavre du gobelin..



L'âme de l'Orc
Plusieurs feux dansant trompaient la présence des orcs gueule-de-dragon.. Deux d'entre-eux surveillaient le campement au bas d'une longue colline. La nuit rendait leurs sens moins aiguisés qu'à l'habitude. Un noir traie sortie de l'ombre du marécage, perforant le torse du premier violemment.. Le second vu son coéquipier tomber raide mort sur le sol, il jeta un oeil à nouveau devant lui pour trouver l'envahisseur.. Une silhouette se tenait devant lui.. Il chargea avec haine, dans un grand crie et lança une attaque. La Sin'dorei para l'attaque, bondissant d'un pas vers l'arrière et lança une charge, celui-ci reçu la lame dans le bras droit. Il lâcha sa hache sur le sol.. Son imposante taille dévala l'espace entre eux et chargea le sombre chevalier. Elle esquiva de justesse l'orc qui s'échoua sur le sol violemment. Il tenta de se relever rapidement, mais glissa dans la boue.. Une glaçante sensation s'emprise de l'orc, un étrange liquide sortait de sa bouche.. Il l'a toucha.. et vu son sang..
La lame runique percutait à répétition le haut du dos de l'orc, cherchant le coeur.. Perforant estomac, poumon, trachée, foie.. Le sang tachait finalement la lame qui murmurait fortement à l'elfe à présent.. Des voix machinalement parlé tous à la fois.. Impossible de comprendre ce qu'elles racontaient..



L'âme de l'orc hantait la lame à présent.

L'âme naine
Toujours vers le sud... Elle dévala les Paluns portant avec elle les âmes de ses précédentes victimes. Elle entra dans les tunnels nains. La corrompue sortie une orbe pourpre.. elle carressa celle-ci et une brillante lumière enveloppa le porte-mort. La lumière devint fumée et, lors que celle-ci ce dissipa, laissa voir une magnifique draenei. Elle entreprit la traversée des tunnels qui la meneraient au Loch modan. Un homme de petite taille patrouillait les cavités. Il salua la draenei et passa à côté d'elle. D'un geste précis, elle trancha la tête du nain rapidement, ne laissant pas de place à l'erreur. La tête resta accroché, pendante, au corps du nain qui venait de chuter sur le sol, resonnant à travers les cavités du tunnel. L'illusion se rompa au même moment.. désillusionné de la rage de la Sin'dorei.. elle devrait faire attention pour passer les autres tunnels si elle ne voulait pas faire un carnage.. Elle poursuivit son chemin vers le Loch modan.. de là, elle prenderait par l'est pour éviter les patrouilles..



Ainsi l'âme du nain était prise..

L’âme du gnome
Le viaduc passé.. Kel'shaed perdu son enchantement, retombant à sa véritable apparence. Elle marcha sombrement à travers la région en direction du Sud. Une lourde fumée noire s'élevait dans le ciel. Le noir faucheur se dirigea vers celle-ci.. La rive du loch hébergeait une épave de girocoptère, laissant pour spectateur le survivant gnome. Celui-ci se grattait la tête, légèrement blessé, cherchant comment réparer ce qui semblait improbable. Concentré, il dénia la présence de la Sin'dorei qui s'avançait derrière lui.
-Ein? Oh!.. euh, vous.. vous allez m'aider?
La chevalière élança sa lame en direction du gnome, celui-ci, porté par un mauvais réflexe, se déplaça vers l'arrière, mais pas suffisamment. La lame déchira le ventre du gnome, qui perdait ses entrailles coulantes hors de son corps. Le gnome lui dit d'un murmure agonisant...
-Po...Pourquoi..?
La chevalière retira son masque, dévoilant sa peau noircit, ses yeux de néant et son visage glacée.. Elle ne répondit rien, assourdit par les murmures dans son esprit qui lui ordonnaient de le tuer et en finir. Elle châtia le gnome.. Enfila son masque et repartie vers le sud... toujours le sud..



L'âme du gnome nourrissait la lame à présent..

L'âme humaine



Traverser les terres-ingrates, Kel'shaed se retrouva à présent dans les régions cendrées qui bordaient le pic de roche noire. Plusieurs aventuriers vivait dans cette région.. Il n'en suffit que d'un seul pour combler la nécromante. Elle aperçu un campement, habité par une tanneuse de cuir.. Elle se reposait dans sa tente, vue l'heure tardive. La sombre faucheuse marcha au sommet d'une petite élévation.. des petites roches tombaient sous les pas de la nécromante, réveillant l'humaine aux aguets. Elle sortie de la tente et vue la sombre silhouette de l'être noir. Elle cria à celle-ci de s'identifier... aucune réponse. Elle prit son couteau de dépeçage et s'avançait vers la personne qui se tenait sans bouger, la lame à la main.. la main gauche du nécromant pointa la femme.. celle-ci sentie une étrange sensation en elle... son sang bouillait.. elle hurla d'agonie, tombant à genoux sur le sol. Elle leva les yeux et vue que la silhouette était juste devant elle. Kel'shaed la saisie par les cheveux, la levant légèrement et la transperça à travers sa bouche, descendant jusqu'au plus profond qu'elle pu dans le corps de la femme. Kel'shaed retira sa lame runique du corps de la femme, laissant le cadavre au sol, et poursuivit son sombre courroux vers le sud..



Ainsi l'âme de l'humaine baignait dans la lame parmi les autres.

L'âme du draenei.
La longue route de la nécromante s'acheva au Marais du chagrin.. là elle traqua un draenei.. Certains d'entre-eux èraient seul dans la région, pêchant, chassant ou encore marchant à travers les marécages. Elle trouva un pêcheur.. celui-ci ferait l'affaire.. elle s'avança en sa direction, lentement, son épée dégainée et prète à charger.Le draenei tourna lentement la tête et reposa le regard devant lui, avant de realiser qu'il ne s'agissait pas d'un de ses confrères. Le temps de réaction du draenei fut trop lent, le temps qu'il prit pour se rendre compte qu'il se tennait cote à cote à un ennemi, il sentait déjà sa chair transpercée par la froide lame. Kel'shaed tira violament la lame, projettant le draenei sur l'herbe près du pont.. Son voyage s'arrêtait ici... à présent, elle devait remonter au Nord, achever sa tâche, une fois pour toute.



L'âme du draenei ombrait les runes de la lame à présent.

L'âme du Sin'dorei.
Une effroyablement longue route ramena la Sin'dorei sur ses terres natales.. Elle dévalait d'un pas traînant les pavés des terres-fantômes et croisa un elfe. Celui-ci un peu effrayé par la femme osa tout de même:
-Eum.. bonsoir, on peut vous aider?
L'elfe répondit d'une voix sans émotion:
-Peut-être...
L'homme recula de quelques pas..
-Non.. Laissez tomber, poursuivit Kel'shaed..
L'homme s'avança et lui dit:
-Non, j'insiste.. eum, pardonnez ma réaction..^Vous avez besoin de quoi?
La nécromante s'avança lentement vers l'elfe et lui dit de sa démente voix:
-Votre âme..
Elle s'élança violemment en direction de l'homme qui esquiva en se projetant au sol. Arrogante, elle lance un trait de l'ombre en direction de l'elfe qui se tassa au dernier moment, évitant le noir traie. Il se relava et couru.. La nécromante lui lança un voile mortelle qui le fit tomber au sol.. Agonisant d'une souffrance incomparable. La Sin'dorei, haineuse de ce spectacle, enfonça sa lame dans la gorge de l'elfe.. le laissant mort au milieu de la route.. Elle repartie vers le nord, cherchant un bastion de Kal'dorei.. ou encore, un simple éclaireur... pour achever sa sombre tâche.



L'âme de son frère racial ornait la lame, maintenant.

La dixième âme.
Son chemin la mena aux bois des chants éternelles.. traversant les bois enchantés, elle se dirigeait instinctivement vers un sanctuaire.. Ses pas n'étaient plus les siens.. Les murmures assourdissaient Kel'shaed, par moment, et lui procurait une certaine force... étrangement.. Un craquement se fit entendre derrière elle.. La sombre chevalière dégagea un lourd mouvement de lame en se retournant, heurtant rien, mais dévoilant la présence du Kal'dorei..
-Tu vas crever, Sin'dorei!
Il se prépara à charger et la nécromante également. Tous deux chargèrent en même temps, d'un geste précis, la portée de la longue lame eu raison de la dague de l'homme. En deux gestes précis, l'homme s'écroula sur le sol, mort.

http://img145.imageshack.us/img145/4532/wowscrnshot102809212644.jpg" alt="" />

Les murmures devinrent difficilement supportable.. Elle sentait une puissance dans la lame qui n'attendait que d'être exploitée.. Elle retourna lentement vers les maleterres, pour y rejoindre son mentor, Atragus, dans le bastion du fléau, Archerus...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La voie du sang


Tout est noir..
Je ne contrôle plus mon propre pouvoir..
Je me sent... différente..
Les murmures sombres.. à l'oreille me chantent..


..
..
..


-Te voilà enfin, Keledan..

La sin'dorei ouvrit les yeux, dévoilant l'immense salle divisée en cinq parties. Les faibles lueurs des nombreuses bougies, brûlantes de flammes bleutées, dévoilaient le noir visage de la femme. L'écho de la réplique de l'homme résonnait dans l'immense pièce. Les démons des cryptes oeuvraient à leur tâche. Forge, râtelier complets, armurerie, alchimiste, nécromancien, une peinture chaotique vivante se préparant à une violente charge. Des cris de prisonniers se faisaient entendre, hurlant, pleurant, suppliant, jurant.. Les solides paliers taillés avec rage soutenaient sombrement les noires pierres qui coupaient la salle de tout rayon de soleil. Un énorme balcon ornait la partie Est de la salle. La sombre femme daigna de bouger son regard, ébranlant ses pupilles noires. Noyée sous les murmures, elle prit la parole. Assourdit par la voix des âmes qui lui chuchotaient sans cesse, elle répondit à voix basse de sa froide parlure:

-Que sssssignifie... votre impat-sssss-iance.. Ou... ssssssse trouve.. Atragusssss...?

Le maître humain fronça les sourcils. et reprit aussitôt..:

-Tu me parleras sous un autre ton, Atragus n'est plus ton maître, je m'occuperai de ta formation, avec deux autres maîtres.. Nous t'enseignerons à puiser ta nouvelle puissance..

La sin'dorei resta muette, attendant la suite.. Le maître se dirigea vers une table hébergeante plusieurs morceaux de corps humain. L'homme d'imposante taille saisit un bras légèrement pourrit. Il s'avança à nouveau vers la femme. Il lui tendit le bras défraîchit et répliqua:

-Prend le.. et arrache un morceau..

L'elfe souleva le bras devant son visage.. elle renifla le membre et le rapprocha de sa bouche, déjà ouverte. Elle enfonça ses dents dans la chaire qui se déchira au contact de la pression. Le membre desséché, mais encore logé de sang et d'infection commença à inonder les joues de l'elfe. Elle mâcha le morceau de chair et avala celui sans remord. L'homme se mit à lui parler.. Elle n'entendait pas sa voix.. Les murmures étaient plus nombreux qu'à la normale. Elle referma les yeux, visionnant le visage de sa mère morte, sa soeur déchiré, la cité de Lune d'Argent brûlante, le village des carmines mit à feu et à sang.. Elle dévoila ses paupières noires à nouveaux. L'homme se tenait au loin, près d'un corps d'abomination non complet.

-Alors, Kel'shaed.. es-tu capable de faire cette tâche pour moi?

La noir femme resta froide et l'homme poursuivit:

-Tu dois me trouver les parties manquantes de cet abomination, trouve moi des membres adéquats.. Tu devras aller à fossoyeuse..

L'elfe coupa la parole de l'homme de sa voix ténébreuse:

-Ignores-tu qui je sssssssuis... homme.. Je sssssuis l'être le plus recherché des royaumes de l'est... Je ssssuis la haine et la peur... Tousssss connaisssssssse mon visage... Autant me tuer immédiatement et me relever....

L'homme reste silencieux un moment, assimilant les murmures de la femme.

- Tu pourras prendre des morceaux d'une abomination errante dans les maleterres.. mais tu devras dévorer le reste des membres que tu n'utiliseras pas..

L'homme emporté d'un rire démoniaque se retourna en direction de la table. L'elfe identifia les membres manquants de la créature.. Elle tourna les talons et dévala la sombre salle faiblement éclairée. Elle se rendit à l'immense balcon, visionnant le dément scénario qu'était les maleterres de l'est.. Le ciel orangé, les arbres sous la forteresse étaient tous complètement mort. Une goule apparemment plus grande que la normale cracha d'une voix saccadée:

-Vrous... vroulrez... dressrendre... N'rest-cre... pras !? Prennrez lre gripphron lrabà..
Ezshalia se dirigea vers la bête squelettique.. La créature était nourrit d'une étrange aura bleuté en son centre. Celle-ci illuminait ses yeux de la même lueur. Elle enfourcha la bête morte vivante et s'envola vers la terre ferme. L'immense fondation volante se dessina devant ses yeux.. L'immense forme, inspirant la terreur, disparaissait dans le ciel orangé, laissant que son imposante silhouette en ombre dans le néant du ciel. Le vol ne s'attarda pas très longtemps, laissant la sin'dorei sous l'Archerus.




Une longue course à dos de destrier squelettique la mena dans un petit village du sud. À travers les nombreuses banshees, les goules et les mort-vivants se trouvait quelques abominations. Elle fit tuer une abomination par les morts. La sauvage créature ne se laissa pas faire, elle heurta quelques mort-vivants qui se fracassa sous le poids du poing de la chose. La nécromante lança un trait de l'ombre sur la créature non vivante qui s'effondra sous l'impacte mortel. La bête roula sur le sol, dévalant la petite côte et se percuta, laissant une longue trace derrière elle, sur une charrette. La sin'dorei marcha vers le cadavre de l'abomination et commença ses ordonnances..



Elle saisit sa lourde lame tranchante et sectionna le bras supérieur. Plusieurs organes mal recousus tombèrent par l'ouverture. Elle saisit sa lame et découpa la tête de l'abomination, laissant place à quelques spasmes au moment de la séparation de la tête avec le reste du corps. Des muscles tenaces retenait la tête, mais cédèrent sous la tentions. Un sang verdâtre recouvrait le sol, mélangé avec du sang rougâtre. L'odeur noséabonde attira les rats affamés qui se cachaient dans des caisses à grains. Kel'shaed décapita rapidement les rats avant qu'ils n’abîment les membres qu'elle devait cueillir pour le chevalier de la mort. Elle acheva de retirer les jambes de l'abomination, la tête et le bras supérieur, qu'elle empila dans les sacs montés sur son destrier. La dépouille pourrissante de l'abomination devait être dévoré pour la volonté d'Arthas. Elle s'approcha du corps de la bête et sectionna des lambeaux de peau. Elle dévora la chaire empestante de l'abomination. Plusieurs heures plus tard, des entrailles à moitié dévorées recouvraient le sol accompagné de nombreux os. L'épais sans verdâtre de la bête recouvrait le sol, parfois mélangé au rouge.



Le visage recouvert de sang, Ezshalia se redressa, laissant sur le sol les restants de la créature mutilée et dévorée. De fines gouttelettes tombèrent des épais nuages, heurtant la sombre peau de l'elfe. Le sang légèrement chassé du visage coulait sur la robe ensanglantée de la femme. Kel'shaed se remise en scelle sur son destrier et début son long voyage à travers la forêt de sapins noirs et d'arbre mort, en direction de l'Archerus...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La voie Impie



Cette puissance en moi..
Elle nourrit toutes ces nombreuses voix..
Cette force d'abomination..
Me fera crainte de toute les nations..

Marchant dans l'Archérus, en direction de son nouveau maître, la chevalière de la mort analysa les nombreuses lueurs verdâtres provenant de sa destination. Elle s'avança d'un pas traînant en direction d'un cercle formé par les élèves de la maîtresse. Celle-ci s'agenouilla près d'une carcasse squelettique assise sur le sol. La maîtresse impie posa sa main sur le crâne de la dépouille, libérant une énergie étrange, mais familière à Kel'shaed..

-Bienvenue... Kel'shaed...

Ces mots furent prononcés par le pantin de la nécromante. La marionnettiste impie se releva lentement, accompagné par les gestes copieurs du serviteur. Sa voix était profonde, forte et d'une assurance que très peu d'être atteindront dans leur vie. Une arrogance complète. S'affichant devant cette acharnée, la Sin'dorei corrompu se tint fièrement devant elle, méprisant la force sous-estimé de la maîtresse. La taille imposante de la femme était remarquablement effrayante et valorisait sa terrifiante image. Plusieurs élèves observaient la scène, silencieusement, tous vêtus de la même façon, faisant de cet enseignement une secte. Chacun avait devant lui une carcasse d'homme. De nombreuses bibliothèques, remplit de livres récitant la nécromancie et l'art de la mort, ornaient les murs de la pièce. Dans l'une des extrémités se trouvait trois capsule géante. L'une contenait un squelette érodé par le liquide pestiféré. Une seconde contenait le corps d'une goule dévoré par la peste d'avantage qu'à la normale. La dernière ne retenait que cette peste liquide, attendant un occupant à envahir. La maîtresse des lieux prit la parole d'un ton sérieux:

-Ainsi tu as achevé ta quête du sang.. T’accordant la puissance de l'abomination..

La femme jeta un oeil à son serviteur squelettique et reposa son regard sur Ezshalia. Elle poursuivit:

-Tu connais cette magie... me tromperais-je? Je le sent dans ton regard.. Je devrai faire le test.. Plus difficilement dans ce cas..

L'imposante sin'dorei se dirigea vers la capsule de peste vide. Elle prit un appareil inconnue à Kel'shaed.. le remplit de la substance vert et se dirigea à l'intérieur du cercle..

-Choisi à présent.. Acceptes-tu de passer cette épreuve.. et de laisser la peste t'envahir.. de laisser la mort t'envahir.. Si tu oses.. Avance d'un grand pas..

La sin'dorei, arrogante face à cette offre venant de la maîtresse impie, s'avança dans le cercle, dévisageant celle-ci, attendant de subir ce teste.. La main imposante de l'elfe impie releva la manche de la robe d'Ezshalia et lui administra le liquide verdâtre. Une sensation de brûlure envahit rapidement son bras, bouillant son sang. Les murmures qu'elle entendait grandissaient en nombre au fils des minutes.. des heures..
..
..
..
Une démangeaison au bras devenait de plus en plus insupportable. la peau semblait distante du muscle.. La douleur rendait chacune des sensations de frottement, un calvaire insupportable. L'elfe releva sa manche pour y découvrir sa peau noircit au niveau de l'avant-bras. La peau complètement noircit par la peste dévoilait des champignons, verrues et autre plaie évacuant un liquide verdâtre provenant de la peste grandissante en elle. Un violant spasme nerveux traversa l'esprit de la femme mise à l'épreuve, lui provocant une douleur incomparable.. Une telle sensation ne lui avait jamais été fait au par avant.. son avant bras droit venait de se figer.. Convulsant ses muscles et remontant jusqu'à l'épaule qui donnait l'impression d'être arraché du reste du corps. L'elfe tomba à genoux devant les disciples impies qui ricanait devant ce spectacle. La maîtresse impie parla devant elle, semblait amusé et chantonnait des paroles muettes.. Des parôles étouffés par les murmures, déjà trop nombreux, qui rendait la femme sourde à tout ce qui l'entourait à présent. Arrogante ou imbécile, elle tenta de résister, même si elle se sentait dépérir. Elle cracha au sol une charge de pu maladif mélangé à du sang brun verdâtre.. Le goût amer de la peste possédait ses sens. Le bras coulant de pu et de sang corrompu.. la respiration saccadé face à cette douleur incomparable.. la volonté arrogante de combattre.. Voilà ce qui restait à Kel'shaed face à cet instant de détresse. Je mentionnes détresse.. car, la torture elle même n'était pas aussi intense. Le contrôle de la torture n'était point présente.. La seule possibilité envisageable face à cette corruption, cette douleur, cette détresse, cette cruauté... semblait la mort elle-même. La même sensation qu'elle eut à l'avant-bras se fit ressentir dans ses pieds.. Les champignons éclatant sur sa peau relâchait du pu qui colla la peau à la botte, dù à une coagulation incontrôlé, parfois trop rapide, d'autre fois trop lente. Puisant de toute ses forces, elle tenta désespérément de se relever.. Elle empoigna sa lourde lame runique et l'enfonça devant elle, dans l'une des pierres du sombre pavé. L'elfe impie semblait lui parler, riant avec ses diciples. La rage envahissait Kel'shaed.. Elle ne mourrait pas sans s'être montrée digne de la mort elle-même.. La douleur persistait, grimpant, s'agrippant à sa force vitale, dévorant ses organes internes. Sous la pression de la douleur, elle enfonça ses ongles dans le pommeau de l'épée runique. Ses ongles se cassèrent, se déchirèrent, se détachèrent de sa peau complètement noire, pourrissante à vu d'oeil. Elle réussit à se relever, malgré la douleur phénoménal. Elle réussit à ouïe une phrase de la maîtresse.. une parole qui fracassa les murmures.. la frappant à l'esprit..



-Plus haut tu te relèveras.. Plus fort sera la chute..

Cherchant à tenir face à cette mutilation de son corps, elle ferma les yeux, se laissant envahir par les murmures qui distrayaient son esprit, son âme, ses pensés, allégeant de très peu la douleur.. Elle sentit son bassin se raidir d'un trait, lui provocant la sensation qu'elle perdu ses jambes, le bas de son corps.. Elle tomba durement sur le sol, ne ressentant plus la douleur dû à son ampleur démesuré. Des nombreux spasmes, gémissement et torsion saisit l'elfe agonisant au sol.. Des convulsions saccadaient sa respiration... Les murmures lui chantait la mort.. la menaçait de son sort.. l'inculpant de sa douleur.. lui annonçant la fin... Face à ces murmures qui tournait au cris stridents.. elle murmura fortement...:

-...Non.... ce.. n'est pas... Fini....

Un terrible empoignement de son coeur lui fut cesser d'ouïr les murmures une fraction de seconde.. Elle sentait ses poumons se remplir de la peste liquide qui la dévorait de toutes parts. S'en était la fin..

...
....
.....
Les murmures s'évanouissaient rapidement dans le silence.. Le visage de l'elfe, accroupie au dessus d'elle avec ce sourire arrogant, s'assombrissait dans l'ombre.. dans le néant.. La douleur devint douce.. Son corps lui semblait léger en étant trop lourd pour le soulever. Elle se sentait dormir... emprisonnée dans un corps étrange. Elle sentait le temps effriter sa peau.. décomposer ses membres.. Le vent soufflant ne procurait aucune sensation à l'elfe.. Toujours éveillée pourtant dormante.. Elle fixa autour d'elle.. de nombreuses silhouette se tenaient autour d'elle.. la fixant, silencieusement.. Elle vue de nombreux humains.. des elfes de sangs.. des ogres.. et orcs... tous la fixant sans émotion.. Elle était à la merci de tous ces fantômes du passé.. Des jours passèrent.. des années suivirent.. Tous ces spectres fixaient Kel'shaed.. Sa mère.. et sa soeur.. étaient parmi ceux-ci.. l'expression sur leur visage était le même qu'à leur mort.. Cet expression de désappointement, de peur et de douleur. Un jour, les esprits des déchus de sa propre main s'approchèrent et hurlèrent tous de douleur après qu'ils eurent fait quelques pas.. Une violente flamme bleutée les brûla tous simultanément.. Laissant pour spectacle la désolation de toutes ces âmes torturées, emprisonnées dans ce néant.. Elle sentie son corps brûler de la même flamme douloureuse.. La mort ne l'avait pas épargné de la douleur..?
....
...
..
Elle sentie une violente douleur revenir peu à peu.. Le néant, auteur du spectacle cruel des âmes déchirés par les flammes bleus, se dissous peu à peu.. laissant place à un plafond ombreux, reflétant des lueurs verdâtres.. Les murmures dans son esprit se furent entendre à nouveau, graduellement.. Les disciples impies se tenait tous sérieusement autour de la revenante du royaume des morts.. La maîtresse se releva, toujours de la même position qu'à sa mort.. Avait-elle été là toute ces années? ou.. Elle fixa au sol à côté d'elle, son sang encore frais.. l'odeur de sa peau pestiféré.. le liquide verdâtre maladif qui recouvrait le sol.. Elle n'était morte que quelques instants.. Toutes ces années.. accompagné de ses victimes n'avaient été qu'illusion.. Sa peau complètement noircit par la peste.. elle fut transporter dans une salle plus loin.. Attendant qu'elle récupère de ses nombreuse lésions.. que son corps se reconstruise.. se cicatrise..
...
...
...
Kel'shaed succomba dans l'inconscience..


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



La voie glacière



Je ne sent plus mon sang bouillir en moi..
Du sommet de ma puissance, je ferai chuter les rois..
Cette corruption qui m'envahit..
Mon corps, immortel, se noit dans cette force impie..




-Kel'shaed.... ainsi tu te tiens devant moi... Semble-t'il que tu es survécu à tes anciennes épreuves.. À présent, je te déliverai la dernière tâche que tu devras accomplir.. avant de faire valloir ta nouvelle force... Je t'enseignerai à consumer ton corps de la froideur qu'est la mort.. Je nourrirai ton coeur de givre sanglant.. Je ferai de tes os, le plus dur des glaciers des pics foudroyés.. Donne moi ton épée... apprentie..

L'elfe s'executa. Elle était complètement vêtu, cachant à présent son corps complètement noircit par la peste. La chevalière tendit la lame runique à la Liche de givre, qui se tennait devant elle. Les doigts crispés, squelettique saisirent l'épée marquée, l'aggripant solidement. Une lourde lueur bleutée se détacha de l'imposante liche. Cet aura enveloppa la lame de l'elfe et la fit disparaitre dans une pâle fumée qui passa du bleu au pourpre.

-Ta lame n'est pas détruite.. ne t'en soucis guère.., mais tu devras aller la récupérer. Au coeur de la couronne de glace, ta lame repose.. Pour la récupérer, tu traverseras froid et givre, sang et glace, haine et rage... Je te ferai téléporter à En'kilah..

L'imposante liche fit un signe à l'un de ses subordonnés. Celui-ci s'avança près de l'elfe et tendit la main... L'elfe leva la main et saisit la paume squelettique
...
...
...

-Ouvre les yeux... Nous sommes à En'kilah, elfe.. À présent, deux chemains s'ouvrent à toi... Le premier..Tu devras franchir le bassins de scholazar, de remonter les cascades gelées jusqu'au Joug hiver et remonter jusqu'à la couronne de glace.. Ou bien, prendre par la désolation des dragons, le chant de cristal et tomber sur la couronne de glace à partir de la casade givrée ou par les pics foudroyés... Va à présent.. Le maitre t'attendera d'ici quatre jours..

Le sombre chevalier partie vers les plaines glacée qui se dressaient devant lui.. Le blizzard se leva quelques heures après son départ.. le désert enneigé se changea en néant de neige. Une structure se dressait devant Kel'shaed au loin.. Elle se dirigea vers cette structures solitaire au beau millieu de nul part.. Complètement gelée, elle entra à l'intérieur.. les extrêmités de ses membres devinrent gelés. Elle pénétra dans le caveau, très affaiblie par la dernière épreuve, l'Elfe s'éffondra dans l'escalier, chutant dans une noire cave.. rempant en direction de la chaleur. Elle sombra dans l'inconscience.. dans l'ombre du caveau..

Réveille toi mon enfant.. Ton initiation ne s’achèvepas ici... La puissance du seigneur coule en toi, tel ton sang corrompu.. le déroulement de ton initiation, le parcours du « héros », le passage d'un état à un autre, le plus fréquemment à travers des épreuves qui ont pour but la transformation intime de la personnalité, l'évolution de l'être… ont eu pour but de te façonner… Rare sont les élus qui côtoient cette puissance… Rare sont ceux qui contemplent cette démence… Rare sont ceux qui survivent à ces enseignements… J’ai su poser les yeux sur toi, alors que tu n’étais qu’une misérable mortelle… J’ai dessiné ton avenir à travers ta volonté… du jour où tu as été possédé de mon courroux à aujourd’hui, c’était moi. Je suis la cause du réveil de ta puissance, tu te souviens? Cette transe à travers ta haine... ton effrois... face à tes sentiments..?

La voix poussa un rire saccadé et diabolique. Celui-ci poursuivit :

Tu as suivi cette voix sans la combattre, j’ai lu en toi une capacité à ne pas négliger… Tu as crée une secte d’esclave à ta volonté et a contrôlé leur sentiment et leur esprit comme bon te le semblait… sans mon intervention… spectateur de ton déclin vers le fléau, je t’ai regardé assombrir le cœur des hommes. Tu as brûlé la cité de ta mère patrie sans mon aide… et t’en es sortie en un rien… rependant le chaos dans le cœur de tes frères et sœurs... Tu as renié ta famille… tué ta propre mère et ta sœur, Ildamia, aux steppes ardentes… ses lamentable crie de pitié… de terreur… et de tristesse… Tu as su la faire taire à jamais, décapitant, brûlant et mutilant son corps tel la démence elle-même… Tu as mise à feu une ville humaine… réduit en cendre les rêves et la vie des vivants… Ils ont fuit et craint ton courroux… Sans savoir qui tu étais… La horde a brûlé sous ta volonté… les faisant maudire l’alliance par la confusion que tu as su semer… Tu as corrompu de nombreuses âmes… même celle des enfants de la lumières, les draenei… Ta haine t’as mené à moi… et à présent, regarde toi… mon enfant… Tu es à présent nécromente du fléau… L’image même de la puissance du fléau, la terreur de ton courroux, la puissance de la volonté du Roi Liche… Ton rôle à jouer sera à présent vu des yeux de ton maître… Il portera lui-même une attention à ton destin... rend toi digne d’être d’une telle position… Ne laisse aucun vivant crier de joix… Ne permet pas l’amour de s’élever… Eteint la lumière de ce monde… Dirige ce monde vers les abysses… et corrompt le au nom du seigneur noir, Arthas… Je t’ai voué d’une puissance digne de ton rang… à présent… sème la destruction, la peur et la mort sous chacun de tes pas… va chevalier de la mort… accomplie ce donc pourquoi je t’ai créé…






Le néant… ce fut la seul chose qui recouvrait l’être qui se revlevait ,debout au centre d’une vaste salle. L’écho de sa respiration tremblante résonnait à travers la pièce, transperçant la silhouette qui se tenait solidement. L’être ouvrit lentement les yeux, chassant le néant d’une faible lueur bleutée qui envahit les froids pavés qui recouvraient le sol. Il leva sa lame étrangement gravée de rune et la tint devant lui…



…Un nouveau pouvoir est tient… laisse la haine nourrir ta puissance…

Une lueur verdâtre envahit les mains du noir personnage, dévoilant les caveaux de la crypte et la noire porte détériorée qui le mènerait à la sortie de ce donjon… Le sombre être leva ses mains fumantes de rage et de la force impie qui envahissait l’ombre qui se tenait fièrement. Le visage noircit de l’être se dévoila à la lumière verdâtre qui enfumait la pièce d’une force étrange. Aucune expression… un sombre murmure chantait la démence :

Les rois chantant…
Les chiens dormant…
Les maisons dansantes s’enfumeront…
La brume des champs, lèverons.
L’ombre prit la clairière..
Au-delà les cimetières..
Là où fumes les maisons..
La mort nous apporterons..
L’ombre prit la mer..
Au-delà les neuf terres..
Ensanglant le rivage..
Châtiant les mirages..
Ainsi nous marcherons…
Ainsi marcheront…
Ainsi nous marcherons et la mort, porterons…



La voix cessa, déposant lentement ses noires mains sur le sol. Au contact, un halo verdâtre envahit la pièce en un éclair et disparu aussitôt, plongeant la salle dans l’obscurité totale… Les deux porteuses de lumière bleutée se rouvrirent lentement. Un faible sourire se dévoila sur le visage noir de l’être. Un pas alourdit par son armure se fut entendre… Les plaques cliquetantes sur la maille, sa noire cape balayant le sol, le porteur de la lame s’avança de quelques pas, tout aussi bruyant que le premier. L’écho de ses pas se fut entendre par multiple reprise au loin. La lame runique, tenue en main droite, se remise à briller d’un éclat verdâtre… Elle éclaira faiblement la pièce qui était à présent habitée de plusieurs petites lueurs vertes. L’être s’avança dans la crypte suivit des lueurs vertes. La crypte semblait être familière à l’être qui, pourtant, n’y avait jamais mit les pieds au par avant. Les froides pierres du tombeau devinrent de plus en plus éclairé par les lumières verdâtres, dévoilant de très peu des silhouettes ombreuses. Les pavés du sol reflétaient la lumière de la froide lune sur les plaques noires de l’être. Des créatures se dévoilèrent à la suite du chevalier de la mort… des abominations squelettiques, des créatures de chaire morte et autre immondes être se tenaient derrière le sombre personnage. Tous avaient les yeux verdâtres de la rage runique qui les animait. Le sombre chevalier regarda les vastes terres devant lui, des plaines gelées… la désolation, la mort, la haine envahissait et nourrissait ces terres… Ses immondices prenant la marche en direction du désert enneigé laissaient une mince trace qui s’effaçait par le blizzard des lieux. Le chevalier de la mort avançait lentement, derrière ses minions. Ils dévalèrent les dunes glacées, ne ressentant ni le souffle du vent, ni la froideur des lieux. La colère guidaient chacun de leurs pas. Le chevalier noir fixait les créatures de la marche et se souvint…




...
...
...
Alors misérable être! Vous allez servir votre maître! Il requière d’avoir les plus forts d’entre-vous, bande de charognard! Vous allez vous battre à mort! En ligne, vermine! Vous deux… Oui, toi et l’elfe! Dans le cercle, immédiatement..!


Ahahaha, maintenant, fais le souffrir, arrache lui un œil… et arrache lui le crâne par le trou de son œil… MAINTENANT!





À présent… tu vas me décapiter ce prisonnier! Tue le… Allez Elfe… achève sa misérable vie… Il n’est pas digne de servir le Roi Liche, tue moi cet humain!
-Non! Pitié! J’ai une femme et des enfants, ne… ne m’affranchissez pas!



Ahahahah, parfait! Tu lui auras arraché ce qui l’aura rendu faible… Le cœur… La vie… à présent retournez à vos quartier vous tous…et débarrassez-vous des restes vous autres!


Le vent soufflait à travers la plaine, la marche avançait lentement à travers les mirages du blizzard. Une lumière se fit voir au loin, trahissant la position d’un campement d’aventuriers. L’assemblée de mort-vivant accourue sur le campement d’humain non loin. L’elfe noir marchait toujours, maintenant en direction du camp. Les crient de peur, de rage et de douleur se faisaient entendre. Le chevalier de la mort arriva, marchant dans l’épaisse neige, et de plusieurs traits noir et effroyables décapita le premier homme qui croisa son chemin. Sa rapidité et sa violence affolèrent les autres humains. Un second se mit à genoux devant le chevalier et lui implora la vie, pleurant et jurant des idioties et son âme…….



Pourquoi! Pourquoi Ezshalia! Je suis ta sœur, ton sang… Qu’es-tu devenue! ARGHHhh.. Espèce de monstre!!! Mon bras !!! Arrghhhh! Mais ques que tu veux! Ques que je t’ai fait!!!... Non, no…. Nonnnnnn!! Arggghhhhh mo…mon… tu n’es pas…. Ma… soeu…..rrrr………ARGHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH…


L’elfe noir draina l’homme , laissant le corps de l’homme, depourvue d'énergie vital, s’écrouler sur le sol et se dirigea vers un second qui se battaient contre l’un des squelettes. Il le fit corrompre d'une violante agonie qui le fit tomber au sol..et elle s'approcha plus près de son visage pour y sentir la peur. Le sombre chevalier le fixa de ses yeux bleuâtre, l’homme le regardait apeuré et envahit d’une profonde douleur. Il poussa des gémissements en fixant les yeux maudits de la femme.




Qu…ques que vous faites !!! … Ques que signifie tout cela !? Pourquoi mettez-vous le feu à la ville!!! Traitresse !!! Aidez donc à tuer le phoenix, IDIOTE !!! Vous n’êtes qu’un monstre !! Arrgh !.... À l’Aide !!! Elle brûle la cité !!! À l’aide !!!...



Le sombre être saisit l'homme à la gorge et enfonça sa main dans le ventre de l'homme qui hurla à la mort. Elle arracha les muscles de l'homme en sortant son gant dentellé.. Les entrailles de l’homme se répandaient sur le sol sous le dernier regard troublé et endolori qu’il eut. Un dernier survivant se tenait au sol, désarmé, suppliant le sombre personnage qui se tenait devant lui, recouvert de sang et de neige ensanglanté, de lui accorder la vie.




ARGHH….. Ez..Ezshalia… pourquoi fais-tu cela… Ques que … cette créature… Que.. Ma fille, pourquoi as-tu fais cela…. Qu’es-tu? N’as-tu pas de… valeur, ma fille… Je… suis ta mère… Je…tu es mon sang, Ezy… Qu’aurait dit ton père s’il te argh…. Voyait… il.. je t’ai toujo… Je t’ai toujours…arghh… je t’aimARRRGHHHHHHH………………




Elle fit bouillir le sang de l'homme, bouillant la peau de l'homme. Sa chaire fondant, le sang dégoulinant de ses yeux rendirent l'homme affolé, hurlant, pleurant, maudissant le chevalier de la mort avant de s'écrouler, perdant ses membres qui se détachait, un à un. La sombre chevalière regarda les nombreux cadavres devant elle… Aucun sentiment ne s’exprimait sur son visage… à peine la satisfaction. Tuer de pitoyables voyageurs ne lui faisait ressentir aucune satisfaction… Sa valeur vaut mieux que de simples brigands… Le blizzard soulevait la neige ensanglantée autour d’elle.









Je suis Ezshalia Keledan… nécromante du fléau, misérable… Qui es-tu pour te présenter face à moi, vermine…?




Mon enfant, je t’ai donné la chance d’accéder à une nouvelle vie… Ezshalia… l’elfe faible que tu étais n’es plus… Te voilà à présent ; Kel’shaed, diciple de Kel’thuzad et serviteur du Roi Liche…



Sous le regard des créatures autour d’elle, Kel’shaed pointa sa lame en direction du sol devant elle… Une lueur verdâtre envahit ses mains.. la sombre démente déposa ses mains fumantes de rage et de la force impie qui enveloppait le champs de bataille d’un verte lumière autour de la femme maudite qui se tenait fièrement. Le visage noircit de l’être se dévoila d’avantage à la lumière verdâtre de la lame qui enfumait les lieu, à présent, d’un force étrange. Aucune expression… une simple voix chantait la démence :

Les rois chantant…
Les chiens dormant…
Les maisons dansantes s’enfumeront…
La brume des champs, lèveront.
L’ombre prit la clairière..
Au-delà les cimetières..
Là où fumes les maisons..
La mort nous apporterons..
L’ombre prit la mer..
Au-delà les neuf terres..
Ensanglant le rivage..
Châtiant tous les mirages..
Ainsi nous marcherons…
Ainsi marcheront…
Ainsi nous marcherons et la mort, porterons…………………..


...
...
...

Elle traversa les immenses plaines glacées de la désolation des dragons. Marchant vers la couronne glacé. Le souffle de ce vent cruellement froid fendait la peau du visage de l'elfe. Forcant la cadence, elle franchit les plaines enneigées. Le chant de cristal fut plus simple qu'elle pu y croire.. Aucun humain.. La citée de Dalaran flottant au dessus d'elle.. Quelques bêtes se dressèrent devant elle.. mais ils tombèrent devant les traits d'ombres du chevalier de la mort. Elle arriva devant les imposantes cascades glacées qui séparait la courrone de glace au chant de cristal. Une paroie semblait moin étroite et apic que d'autre, elle remonta celle-ci, débouchant dans un énorme cayon de glace. Elle avança dans celui-ci... de très longues heures de marche déboucha sur une paroie différante des autres.. Elle n'était pas recouverte de l'épaisse neige comme toute les paroies du cayon. Le pic glacé contenait en effet la lame runique.. Les esclaves impies se ruèrent sur le glacier, frappant, heurtant, griffant, mordant celui-ci de leurs membres et de leurs armes. Derrière eux, le chevalier de la mort lancait des traits d'ombres noirs à travers la glace qui tombait de plus en plus sous les lourdes frappes.. Au bout de quelques minutes, la lame tomba sur le sol devant l'attroupement qui laissèrent place à Kel'shaed, leur maitresse. Elle s'avança et saisit la lame runique...

Les murmures formèrent à présent une seule voix distincte.....


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

J'ai traversé mort et désert de glace..
J'ai coulé le sang pour inscrire ma place..
J'ai élever le fléau et laisser ma trace..
De ma lame, j'ai fendu toute grace..


-Sir Atragus, s'agit-il de votre apprentie..?
-Oui, Capitaine Mograine.
-Enmenez la à sa formation.. son destin l'attend..
-Bien.

Le sombre homme s'approcha de la femme d'un lourd pas.. Perdu dans les chimères que les voix lui provocait, elle ne voyait plus rien, n'entendait rien.. La lame runique de l'homme vint s'abattre de son plat sur la tête de la femme qui tomba, perdant conscience.
...
...
...
Lève toi.. Tout ce que je suis,colère, cruauté, vengance.. je t'en fais don, à toi que j'ai choisi. Je t'ai obtroyé l'immortalité, toi chevalier, pour que tu deviennes le héro d'un nouvel Age. Un âge de ténèbre, l'âge du fléau. Contemple les terres qui s'etend devant nous. La croisade écarlate s'affaire avec l'espoir de défaire mon oeuvre.. un espoir de lumière. se dresse contre nous.. Cet plaie qui se lève contre nous sur ces maleterres.. doit être balayé.. Va chevalier de la mort, va conquérir ta destiné... va faire ce donc pourquoi je t'ai créé.. L'immense silhouette de l'homme se tennait devant l'elfe qui se relevait, impresionnée de rencontrer celui qui hantait ses pensés, nourissait sa force.. Elle ouïe dans son esprit la voix de l'homme devant lui.. Le roi liche..

Elle se dirigea dans l'archerus, sachant incompréansiblement ce qui s'en suiverait...

    La date/heure actuelle est 2017-12-17, 14:56