[Gnome]Faye

Partagez

[Gnome]Faye

Message  Faye le 2011-04-17, 14:35

Histoire

C’est près de Kharanos quelque peu après la chute de Gnomérégan, qu’une gnome peu ordinaire vit le jour. Sa mère avait décidé de choisir son nom qu’une fois qu’elle pourrait tenir sa fille entre ses bras, mais ce moment n’arriva et n’arrivera jamais. Les longues et pénibles heures d’accouchement lui avaient couté la vie et c’est dans un dernier soupir qu’elle demanda à sa sœur Maëlie de veiller sur sa fille. Maëlie n’avait jamais eu l’occasion d’avoir d’enfant. Elle regarda avec admiration le bébé aux joues roses qui lui souriait, décida de l’appeler Faye comme sa défunte sœur et de l’élever comme sa propre fille.

Quelques mois plus tard, alors que Maëlie s’était aventurée en dehors de la hutte à la recherche de quelques Feuillargents à travers les pleines enneigées de Dun Moroh, une armée de trogs la prit en chasse. Elle couru aussi vite que possible mais ses assaillants l’avaient rapidement encerclée, ne lui laissant que pour seul choix de se diriger vers le flan de la montagne. Elle était prise au piège, quand elle aperçu une crevasse dans l’immense rocher qui se dressait devant elle. Elle posa son panier en osier sur la neige le faisant glisser sur le sol pour le faire passer à travers l’ouverture de la cavité, puis baissant la tête elle pénétra à son tour par l’orifice. Paniquée et les mains encore tremblantes de peur elle se tapit au fond de la grotte, tirant vers elle le panier. Elle plongea les mains à l’intérieur pour en sortir un petit être enroulé dans une étoffe de soie qu’elle s’empressa de serrer contre elle, fermant les yeux. Les hurlements et le piétinement des trogs qui se rapprochaient de plus en plus réveillèrent un tremblement et un grondement des plus graves. Ils se stoppèrent net dans leur course, levant les yeux vers le sommet de la montagne qui leur faisait face. Il ne leur fallu pas longtemps pour comprendre ce qui était sur le point de se produire. Un énorme rocher de glace c’était détaché du flan de la montagne entrainant dans sa chute une avalanche incommensurable qui ensevelit les trogs qui tentaient alors de s’échapper.
Quand Maëlie rouvrit les yeux, elle ne vit rien. C’était l’obscurité totale. L’entrée de la grotte avait été scellée par un bloc de glace. Déposant Faye dans le panier et essayant de se repérer en tâtant les parois des mains elle se dirigea vers l’entrée pour essayer de la dégager mais sans succès. Le froid de la région rendait ce bloc de glace plus dur que de la pierre et même les pioches les plus robustes des nains auraient eu du mal à en venir à bout. Elle retourna alors près du panier, pris à nouveau sa nièce entre ses bras pour la garder au chaud.


La nuit dehors était tombée depuis quelques heures déjà. Maëlie savait que si elle s’endormait le froid la tuerait, alors elle chantait. Elle chanta toute la nuit et le matin encore, lutant contre le sommeil pour survivre malgré le peu d’espoir qui lui restait. L’avalanche avait été d’une telle ampleur que le niveau du sol devait se trouver à plusieurs dizaines de mètres au dessus de leur tête. En début d’après midi, malgré tous les efforts qu’elle pu faire, elle finit par s’endormir tenant fermement la petite Faye entre ses bras.

Ce qu’il s’est passé ensuite personne ne le sait, quand Maëlie ouvrit à nouveau les yeux, elle vit le soleil briller haut dans le ciel. Elle était allongée sur la neige, tenant toujours l’étoffe enveloppant son enfant entre ses bras. Elle se redressa difficilement ses jambes encore engourdit par le froid, se retourna vers la montagne et regarda l’amalgame de neige qui été tombé là. Elles étaient bel et bien à l’extérieur, mais comment s’étaient retrouvé là était un mystère aux yeux de tous. Elle pencha alors la tête vers Faye qui la regardait innocemment avec de grands yeux ronds, lui sourit, l’embrassa et lui murmura « Merci ».

Tout comme sa défunte mère la jeune Faye suivit la voie de la magie et de la couture. Quand elle eut atteint l'âge de suffire à elle même elle abandonna les pleines enneigées de Dun Moroh afin de saisir sa chance et tenter de faire reconnaître ses talents dans la grande ville qu'est Hurlevent....

Apparence


A première vu, Faye est une gnome de taille moyenne on remarque initialement son élégance étant toujours vêtue de tenues minutieusement bien travaillées comparables à de la haute couture.

Si on a le temps de s'attarder sur son visage, notre regard est attiré par ses grands yeux verts en amande, puis par son teint blanc et ses pommettes roses. Son sourire généreux et sa voix enfantine apporte une sorte de bien être et égaie la journée de toute personne qui croise sa route.

On entrevoit parfois une tortue verte à peine plus petite qu'elle la suivant quelques mètres plus loin.

    La date/heure actuelle est 2017-12-17, 14:50