[Gnome] Pino

Partagez

[Gnome] Pino

Message  Faye le 2011-04-17, 14:36

Par une nuit glaciale, alors que le vent sifflait à travers les branches enneigées de Dun Morogh, un cri retentit. Ce n'était pas le hurlement d'une bête qui aurait mit en émoi les habitants de la région, ni les cris d'une armée de soldats venant terrasser la population. Non. Ce cri là, était un cri qu'on avait attendu, un cri qui fit sourire, un cri qui procura le plus grand bonheur de monsieur et madame Clipséchelle.
Pinoline Clipséchelle. Un bien grand nom pour cette petite gnome qui venait tout juste de voir le jour. Les gnomes du village étaient venus en masse afin de féliciter les parents de la venue de cette adorable petite fille, mais madame Clipséchelle était inquiète. Quelques heures plus tard, les inquiétudes de la mère se révélèrent justifiées. La jeune Pinoline était atteinte d'une maladie très rare appelée la sineocculus qui la priva de vue dès sa naissance.


Pinoline était fille unique. A cause de sa maladie elle eu du mal à s'intégrer. Durant son enfance, elle resta à l'écart des autres enfants. Son handicap ne lui permit pas d'aider les siens dans diverses taches telles que l'assemblage de pièces à l'atelier des Tourneboulons la fabrique qui faisait la réputation du village. Pinoline passait ses journées à errer seule à l'extérieur. Chaque jour, elle quittait le domicile familial pour se rendre près du lac qui bordait le village. S'asseyant sur les rochers, les pieds dans l'eau, elle sortait une petite flûte en bois de sa poche, et elle jouait. Elle pouvait passer des heures ici, et elle avait développé un don particulier pour cet instrument, mais pas seulement. Sa cécité avait amélioré ses sens. Elle pouvait sentir une personne à coté d'elle par son aura, elle avait également une très bonne mémoire. Elle n'oubliait jamais une voix. Elle portait particulièrement attention aux bruits des pas, aux mouvements, à la respiration et à l'odeur d'une personne et elle pouvait ainsi en reconnaitre certaines juste par leur présence.

Une nuit, un grand bruit sourd tira Pinoline de son sommeil. Elle se redressa d'un coup, les yeux écarquillés figés droit devant elle. En un rien de temps elle put sentir une odeur de fumée l'entourer.
"Pino !"
Madame Clipséchelle bondit de son lit, agrippa sa fille et la serra contre elle pour la protéger. Des hurlements de terreur provenant de l'extérieur glaçaient le sang des occupants de la petite baraque, pendant qu'une odeur de roussit s'infiltrait par les aérations. Le chef de famille, qui avait reçu une formation de guerrier dans le temps, saisit son armure de plaque et son épée, s'apprêtant à combattre cet ennemi encore inconnu...

Il se dirigea vers l'entrée lorsque la porte menant sur l'extérieur s'abattit devant lui. Aussitôt la hache d'un ogre le transperça de par en par. Le gnome s'écroula au sol. Horrifiée, madame Clipséchelle hurla de détresse. D'une poignée de main l'ogre attrapa les deux gnomes sans défense avant de quitter l'habitation. Dehors règnait un cahos total. Les maisons étaient en feu, des gnomes hurlaient et tentaient de s'enfuir poursuivit par les ogres. Tous ceux qui tentaient désespérément de leur échapper ou de leur résister furent massacrés tant dis que les plus faibles furent emprisonnés.

En quelques heures, le village avait été entièrement rayé de la carte. Personne ne s'attendait à voir débarqué au milieu de la nuit, une telle armée dans une contrée aussi reculée. Personne ne s'y était préparé, et personne n'en est sorti indemne... ou presque.

Les ogres ramenèrent les prisonniers dans leur repaire, une grotte en front de falaise. La plupart des gnomes captifs étaient des femmes et des enfants, les hommes aillant péri au combat. Les ogres parcoururent de longs couloirs à travers la grotte sous les ordres d'autres ogres qui semblaient chargés de veiller au bon déroulement des tâches.

L'un d'entre eux qui s'avérait être plus gros et vêtu d'un châle pourpre contrairement aux autres, regardait avec attention le défilé d'ogres qui passait devant ses yeux leurs cages aux épaules. Soudain son regard s'arrêta sur l'une d'entre elle. II stoppa d'un geste de la main son porteur qui déposa la cage au sol. Il s'approcha de la cage et observa avec attention ses occupants. Il regarda à nouveau le porteur, puis brandit son doigt en direction d'une gnome qui selon ses critères, semblait être la plus menue et la moins appétissante. A ces ordres, le porteur ouvrit la cage. Terrifiés les gnomes se terrèrent contre les grilles à l'opposé, sauf une, qui ne semblait présentement pas comprendre ce qu'il se passait dans cette cohue. L'ogre passa alors sa main à travers la trappe et saisit la jeune Pino pour l'en extirper...

Re: [Gnome] Pino

Message  Faye le 2011-04-17, 14:37

Pino fut transportée puis jetée violemment dans un cachot. Elle se releva et frotta ses petites mains rappées l'une contre l'autre pour y faire tomber le sable et les gravas qui s'étaient logés au creux de sa paume. La pièce était plongée dans une obscurité quasi totale. Soudain une voix résonna.

- Gnirh gnirrh gnirh gnirhhh... *ricanement*

Pino se retourna brusquement en direction de la voix.
- Qui est là ?!

Deux petits yeux brillants apparurent. La créature s'approcha, sortant peu à peu de la pénombre. Pino ne pouvait pas percevoir le diablotin qui lui faisait face, mais elle pouvait sentir la présence maléfique qu'il dégageait. Écarquillant les yeux, elle recula pas à pas et s'entrava dans un bout de bois.
Qui.. qui êtes vous ?

Le petit démon regarda l'enfant sourire aux lèvres.
- Un simple prisonnier tout comme toi. Mais à nous deux, nous pouvons être d'avantage...

- Je ne comprends pas... Où suis-je et pourquoi m'a t'on séparé des miens ?
Des larmes commencèrent à ruisseler le long des joues rebondies de la jeune fille.

- Pour les tiens, il est sans doute déjà trop tard... en ce moment les ogres doivent être bien rassasiés... quant à toi... quant à toi tu leur serviras certainement pour un sacrifice ou autres rituels démoniaques ce qui pourrait expliquer que toi et moi soyons regroupés ici.

A ces mots, la petite Pino se recroquevilla sur elle même, la tête entre les mains pour cacher ses pleurs.
- Non ! Vous mentez !

Le petit diablotin regardait avec intérêt la gnome qui tentait en vain de retenir ses larmes.
- Je sais comment sortir d'ici. Lions notre sang et je ne deviendrais que plus fort.

Le démon fixa l'enfant qui ne cessait de pleurer, puis sourit.
- Tu pourrais même voir... à travers mes yeux...

Pino redressa la tête.
- Voir...?

Sans dire un mot le diablotin taillada son bras de sa griffe. Le sang commençait peut à peu à couler. Il dessina au sol une sorte de cercle de son sang puis se positionna au centre.

- Verse de ton sang ici

- Mon quoi ?!

- Je ne peux pas le faire à ta place !
Le démon attrapa un clou qui trainait au sol près de la pile de planche et le mis dans la main de la gnome avant de se remettre en place entrainant avec lui la jeune fille au centre du cercle.

Fais le !

- Je.. je ne peux pas...
Pino restait figée, son clou à la main.

- C'est notre seule chance ! Tu ne veux pas à voir à quoi ressemble le monde ?!

- Si mais...

Des pas lourds provenant du couloirs se firent entendre. Un ogre approchait...

- FAIS LE !!!
Pino ferma les yeux de toutes ses forces et d'un coup sec elle entailla son avant bras de la pointe du clou. Une goutte de sang ruissela puis tomba au sol. A ce même moment l'ogre ouvrit la grille et pénétra dans le cachot...


Soudain Pino fut prit de vertiges et s'effondra. Quand elle ouvrit les yeux à nouveau elle vit l'ogre lui faire face. Elle baissa la tête se recroquevillant de peur sur elle même, mais elle ne voyait que cet ogre. Soudain l'ogre fonça sur elle, mais avant qu'il n'atteigne sa cible il reçu une boule de feu de plein fouet qui le renversa et le laissa inconscient.
Pino tournait la tête de droite à gauche, de haut en bas, mais elle ne voyait que le corps de l'ogre au sol, puis soudain elle se vit elle. Elle ne réalisa pas sur le moment qu'elle voyait certes mais pas à travers ses yeux. Elle voyait à travers les yeux du diablotin.
Le petit démon regarda la gnome en ricanant, puis s'échappa de la cellule.
Pino voyait les images du couloir défiler devant ses yeux. Elle était terrifiée et ne pouvait bouger. Au bout de quelques secondes les images disparurent la plongeant à nouveau dans l'obscurité totale.
Le diablotin fît quelques mètres de plus à travers le long couloir de la grotte puis tomba nez à nez avec un garde qui lui barrait le passage. Il tenta à nouveau d'invoquer une boule de feu mais rien. Pas la moindre magie ne sortit de ses mains. Il comprit alors qu'il avait besoin d'elle, qu'il ne pourrait pas se nourrir de sa force vitale à une telle distance. Il rebroussa chemin, poursuivit par l'ogre jusqu'au cachot. Une fois sur place il se débarrassa du garde, puis entraîna l'enfant avec lui à l'extérieur de la grotte pour disparaître ensemble à travers les pleines enneigées.


Depuis ce jour, on ignore ce qui est advenu de la jeune Pino, mais on dit, que les oreilles attentives pourrait entendre parfois aux abords des cours d'eau, le son mélodieux d'une flute de pan.

    La date/heure actuelle est 2017-10-21, 02:21