[Sin'Dorei] Alearyan Alaran

Partagez

[Sin'Dorei] Alearyan Alaran

Message  Alearyan le 2011-07-08, 10:26

NOM :
ALARAN

Prénom :
Alearyan

Origine :
Brise-clémente, Terres fantômes

Physionomie :
Alearyan est un jeune elfe d’environ 250 ans. Ses cheveux d’argent et son teint blafard contraste avec le profond vert de ses yeux percent.
Il porte en outre la marque des dieux sur le torse , et une cicatrice à son œil droit.
Métiers exercé en RP :
Joaillier et mineur de Lune d’Argent.
Paladin de la lumière de Lune d’argent et Eclaireur de la horde

Autres :
Il connut très jeune la guerre contre le fléau. Son village de Brise-clémente fut le premier village des Elfes de sang a tombé de la main Dar’kan et ses maitres. N’ayant pu sauver ses parent et son village, il ses diriger vers l’ordre des Paladin de la Lumière afin d’y recevoir leurs enseignements. Très tôt il révéla un don exceptionnel en qualité de médecin et suivi don cette voie.

Re: [Sin'Dorei] Alearyan Alaran

Message  Alearyan le 2011-07-08, 23:43

Métiers : Calligraphe et herboriste de Lune d'Argent

( petite réorientation )

Re: [Sin'Dorei] Alearyan Alaran

Message  Alearyan le 2011-07-10, 23:40

Deux de mes compagnons avaient déjà perdu connaissance sous ses assauts. Anok'suten, la Nerub ne nous laissait aucun chance. Malgré mes dons de médecin je ne pus sauver mes compagnons. Mais je devais les laisser, et aidé le reste de mes compagnons à tuer se montre !



"Dépêchez-vous paladin ! Cria Osselan du haut de sa monture. Nous devons nous hâté de tuer ce monstre avant que ses gardiens de reviennent"
Le voyage jusqu'au Terre fantômes fut mouvementé. Traverser la balafre corrompu et ses habitant nous avais retardés.
Il faisait presque nuit et nous avions croisé les Nerubs de notre cible partant vers Mortholm.
Il fallait sauter sur l'occasion et tuer celle qui nous empêcher de reprendre le nord des terre fantômes.

Solcouronne se leva devant nous. La lune eclairé les ruine du village. La mousse et le lichen avaient replacé les fleurs et l’herbe fraîche, des toiles d’araignées parcouraient les habitations et le sol comme des milliers de fils argenté.
Anok'suten se tenait la parmi les quelques bâtiments toujours debout. Elle était seule gardienne de ce point stratégique. Si nous le reprenions. Tous Les bois des champs éternel serai a nous.

Nous nous séparâmes en 2 groupes. Notre groupe était composé de trois paladin de Lune d'argent,. Etant le médecin, je restai avec Eldarion, charger de tenir l'attention de la nerub, et Calion a qui le maniement des lames longues était semblerai-t-il plus un jeu enfantin qu'un exercice particulièrement ardu dont je souffrais a chacun de nos entrainements
Nous étions à cent pas de la Nerub et l’atmosphère se tendit un peu plus. Nous pouvions l’entendre marmonner et se délecter des cadavres des ruines. Je détourné mon regard de la créature
Le deuxième groupe composer d'Osselan, notre mentor et de Lascalaica et son tigre qui allèrent se cacher quelques dizaines de mètres vers le sud. Osselan portais une armure écarlate des chevaliers de sang, et portait l'une de lame longue de lune d'argent, aussi grande que son porteur, et aussi légère qu'une simple dague. Lascalaica quant à elle était un jeune elfe aux cheveux d'or, tapis dans la brume seule ses yeux argentes brillé au reflet de la lune, elle portait une courte de maille qui ne lui arrivais pas au nombril ce qui, dans d’autre circonstance, aurai attiré mon regard sur elle avec plus d’attention.


Je reportais mon attention sur Anok'suten, elle dominait largement un homme adulte, plus haute de deux têtes, son armure de chitine hérisser de pic sanglant la rendais encore plus impressionnante, rien de sembler pouvoir la tuer ni pénétré son armure.
Lascalaica banda son arc, avait-elle décelé une faille ? Bientôt Anok'suten ne serai plus et dans le plus grand des silences la flèche de la chasseresse aux cheveux d'or fondit sur la Nerub en direction de son flanc droit….


Eldarion, Calion et Alearyan se levèrent. Leur armure rouge et or était étincelante à la lueur de la lune. Le lança mon tigre peut après suivi de notre maitre Osselan.
Je restais la, tapis, sans un bruit je chercher une faille dans l’épaisse armure de notre cible. Je n’avais pas eu beaucoup d’occasion d’étudier des Nerub, j’allais devoir faire avec.
Cette fois je visai son flanc, ma seconde flèche fera bien plus de dégâts. Je pris une flèche enchantée de mon carquois, bandit l’arc et laissa la flèche partir dans un maigre siflement.
La lune fit étinceler la pointe de la flèche qui s’embrasa d’une lueur d’un feu bleuté, et allât se figer sous l’armure de la Nerub.
Celle-ci était trop occuper à vouloir tuer Eldarion qui attirer son attention en la brulant de feu sacré ou autre don que les paladin savent usé. Chaque coup qu’Eldarion ressevais était dangeurese, la Nerub avais des lame acérées sur les avant-bras et laisser un poison mortel derrière elles.
Calion parait les attaques les plus dangereuses venant des flancs d’Eldarion à l’aide de son épée longue. Malgré sa faculté à manier l’épée avec aisance il était dans ses derniers retranchements.
Alearyan soignait blessure après blessure, chaque éclaire lumineux que recevais l’un de nous refermais nous plais et ne laisser aucune marque, des halos d’orée flottai autour d’Eldarion et de Calion comme des milliers de galaxie. Son armure était moins rougeoyante que celle des paladins habituelle, l’or dominais largement, ses cheveux d’argent était hérisser vers l’arrière et à chaque sort lancé un vent les parcouraient.
Malgré qu’il soit plus petit que ses confrère il était élancer et fort. Ses yeux d’émeraudes brulaient d’une haine sans fin contre la Nerub et je fus étonné qu’il ne se jette pas pour la tuer lui-même



Osselan vola quelque mètres plus loin dans une maison, et ne se releva pas, Calion lui ressues un cou puissant qui manqua de lui arracher la tête et s’évanoui.
Le combat était trop long les gardiens Nerub revenais et Lascalaica et son tigre les retenaient avec une efficacité mortelle.
Nous ne pouvions échouer, il fallait vaincre !
Eldarion et moi nous regardâmes une fraction de seconde. Et à l’unissons-nous entamâmes une prière sacré. Puisant dans nos dernières ressources pour activer ce pouvoir divin…


Que faisaient-ils ? Pourquoi prit-il ?
« Pourquoi ? Que faite vous ? » Sifflé-je
Sales insectes, maudit soit-il. J’avais déjà perdu beaucoup de temps et d’énergie à les tuer, et mon gardien trop long a arrivé. Si je m’en sors ils me le payeront cher.
Une lueur apparu derrière les paladins, des ailes flamboyante apparurent et une aura sacré les entourèrent. Leurs armes se mirent à leurs tours à bruler de ce feu sacré.
« C’est impossible ! Vous ne pouvez pas ! » Criais-je, je savais ce qu’il allait arriver, j’avais déjà vu des paladins usé de ce don et j’avais vu peu de gens s’en sortir. D’en un autre état je m’en serai sorti en les écrasant mais ils m’avaient gravement blessé… Je suis à leurs mercis…

L’épée d’Eldarion se planta profondément dans le corps d’araignée de la Nerub au contact de l’arme sa chair et sa chitine brûlaient dans un crissement qui rompu le silence. Solcouronne était illuminé par milles feu d’orée, ne laissant place a d’autre couleur. Sous cette lueurs et la vision de leurs chef au trépas, les gardien d’Anok’suten se repliaient rapidement dans les ombre de la foret.
Lascalaica les laissa fuir admirant la vision des deux paladins achevant la Nerub.

J’entendis Eldarion retirant son épée, je tendis alors les mains en direction de ce monstre abjecte et laissa la fureur me parcourir un instant, quand j’ouvris les yeux un éclair de lumière allât frapper la Nerub a la tête la faisant vaciller.
Son lourd corps s’écrasa sur le sol piétiné et dans un sifflement déchirant la nuit, la Nerub se consuma, les flammes dévorants son corps jusqu’à n’en laisser que des cendre emporter par la brise matinale.

Eldarion et Lascalaica placèrent Calion assis contre un rocher non loin, Osselan émergea de sous un débris et les rejoignit lentement.
Alearyan soigna nos blessures, ses jeune gens avaient terrassé Anok’suten et ce jeune Alearyan avais su nous garder tous en vie… jusque ou irait-il ?

Le soleil se leva sur l’équipé remplaçant les milliers de fils d’argent par des toiles d’araignée visqueuses, l’eau de l’Elendar n’avais plus ses reflet argenter et les rayons du soleil révélé à nouveau la corruption et le triste visage des Terre fantômes.
Ils partirent lentement vers Lune d’Argent... Et en tête Alearyan Alaran, jeune paladin ne penser qu’a une chose… la chute du roi liche


Contenu sponsorisé

Re: [Sin'Dorei] Alearyan Alaran

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est 2017-11-22, 01:58