La Lumière

Partagez
avatar
Sway
Animateur

La Lumière

Message  Sway le 2011-05-08, 22:56

La Lumière et l'Humanité:



Histoire:

Les premières traces de culte de la Lumière datent d'avant même l'unification des tributs humaines sous la loi de la couronne d'Arathor.
Déjà à cette époque, les trois principes étaient suivis par les humains, soit la ténacité, le respect et la compassion.

Mais il faut attendre l'unification humaine sous l'Empire d'Arathor pour voir l'apparition d'un clergé de la Lumière.
Sous la direction des Empereurs, la clergé gagnera en force puis se répandra peu à peu en même temps que la colonisation humaine du Lordaeron.

Après le délitement de l'Empire, c'est le puissant royaume de Lordaeron qui accueillera le cœur du culte, en effet cette région très pieuse accueillait avec joie les serviteurs de la Lumière.
Les cités de Gilnéas et Hurlevent, accueillirent aussi des centres religieux.

Après la guerre contre les orcs, les royaumes du nord virent l'apparition de l'ordre de la Main d'Argent.
Et avec lui vint l'age d'or de la chevalerie des paladins regroupant de nobles chevaliers qui suivaient les enseignements de la Lumière, ils deviennent la main armée de l'Église...

Mais quelques années plus tard la chute du Lordaeron donnera un rude coup à l'Église de la Lumière.
Aujourd'hui, seule survivent les Églises de Hurlevent et de Kalimdor.
De plus la destruction de nombreux textes sacrés détenu en Lordaeron a plongé le culte dans le doute et aujourd'hui de nombreuses interprétations s'affrontent défendu par nombre de prêtres.


Le Culte:

La religion est omniprésente dans la population humaine.
En particulier les survivants des royaumes du nord sont extrêmement croyants. Mais cela est également le cas des basses classes de la population de Hurlevent, ainsi qu'une partie de sa noblesse.
Pour eux la Lumière est une véritable religion qu'ils suivent avec plus ou moins de piété.

A l'inverse les classes bourgeoises, les petits marchands, les mages et une partie de la noblesse voient la Lumière comme une philosophie qui demande de respecter un certain nombre de principes pour le bien de l'humanité.

Ce qui est sûr, c'est que la plus grande partie des humains suivent cette religion et que ceux qui en bafouent les règles sont mal vus et souvent pourchassées. Surtout les démonistes qui doivent se cacher pour exercer leur art ténébreux.

Le Clergé:

Le clergé de la Lumière est très hiérarchisé, allant des évêques aux simples moines.
Aujourd'hui, depuis la destruction de l'Église de Lordaeron, il n'existe plus que ses filles de Hurlevent et de Kalimdor basées à Theramor.
Quand à l'ordre de la main d'Argent, il s'est divisé entre la croisade écarlate et l'Aube d'Argent.
Les paladins de Hurlevent, quand à eux, sont soumis à l'Église de la ville.

Avec la perte des textes détenu à Hurlevent, deux grandes conceptions de la Lumière s'affronte, l'une progressiste s'appuyant sur les valeurs de compassion et de respect. L'autre conservatrice, s'appuyant sur le précepte de ténacité et cherchant à éradiquer le mal par tout les moyens, que ce soit le Fléau, la Légion ardente, les orcs ou les Réprouvés.


Dernière édition par Asha le Dim 5 Déc 2010 - 15:06, édité 1 fois



La Lumière chez les Nains:




La religion de la Lumière chez les nains date des premiers contacts avec l'humanité.
Auparavant, la culture naine était basé sur le culte des ancêtres et le chamanisme nain comme le pratique encore la faction des Marteau Hardis.

La Lumière a séduit les nains, surtout le précepte de ténacité qui se lie bien à leur culture.

Aujourd'hui encore, les cultes de la Lumière et des anciens se mêlent, bien que depuis peu, l'intérêt des nains se portent sur les ruines des Titans.
Il est a noté que la Ligue des Explorateurs comptent de nombreux prêtres de la Lumière.



La Lumière, les Hauts Elfes et les Elfes de Sang:




Les Hauts Elfes:

L'origine de l'utilisation de la lumière remonte à avant l'intégration de la Lumière dans leur culture. En effet après avoir été banni du nord de Kalimdor, les Biens nés abandonnèrent le culte d'Elune et se mirent à vénérer le soleil.
C'est de la que vinrent les premières utilisations de la Lumière dans la société des Hauts-Elfes.
Le clergé ayant également la charge du Puits-de-Soleil.

Après l'émergence des humains, la religion du soleil se lia peu à peu aux principes de la Lumière, jusqu'à donner une religion de la Lumière à part entière.
Cette religion n'est cependant en aucun cas humaine et garde des caractères purement elfiques.
Celle-ci est aujourd'hui encore la religion des Hauts Elfes toujours fidèle à l'Alliance.

Les Elfes de Sang:

La chute de Quel'Danas et les massacres perpétrés de la main du Fléau ont profondément frappé et marqués les Sin'doreïs.
Ceux-ci en sont venus à penser que la Lumière les avait abandonnés et même pire, trahis.
Le clergé elfique y perdit la grande majorité de ses privilèges et ceux qui continuent de suivre les anciennes traditions elfiques sont aujourd'hui mal vus.
Les autres, guidés par les chevaliers de sang, ont trouvé un moyen d'asservir la Lumière et dans une sinistre vengeance s'en serve comme une nouvelle école de magie.
Fort de ce nouveau pouvoir, l'ordre des chevaliers de sang c'est lancé à la conquête du pouvoir politique de Lune d'Argent, en attendant le retour du prince Kael'Thas.


Les Draeneïs et la Lumière:



Le peuple draeneï est très croyant en la Lumière. Celle-ci leur est enseignée par les Naarus qui sont considérés comme des prophètes par les draeneïs.

La religion draeneï suit les mêmes principes que celle des humains : ténacité, respect, compassion. Mais elle introduit en plus les notions de pardon et d'abstraction de soi.
Le culte de la Lumière est présent dans toute la société draeneï que même les mages et les chamans respectes et suivent.
La journée draeneï est ainsi entrecoupés de nombreux moment de prières en l'honneur de la Lumière et de moments de recueillements.

Le plus puissants clergé de la Lumière draeneï est sans doute l'Aldor. Basé à Shattrath, l'Aldor est directement dirigé par le na'aru A'dal qui impose le respect d'une paix solide dans la ville entre toutes les factions. Toytefois, Malgré leur respect pour le maître na'arus, l'Aldor y tolère tout juste l'ordre sin'doreï des Clairvoyants avec lequelle ils lutent contre la Légion Ardente, Illidan et Kael'Thas, dans une association appelée l'Opération Soleil-brisé.

L'armée draeneï, la Main d'Argus est aussi composé de serviteur de la Lumière, les Redresseurs de Torts.



Les Trolls:



En vérité, les trolls révérant la Lumière sont très rare, ceux ci ont été converti par des prêtres humains et sont vu comme des parias par leur compatriotes.

Ceux que les humains ont souvent cru être l'utilisation de la Lumière chez les trolls sont en fait l'utilisation des pouvoirs des esprits de la Jungle, les Loas.

Ceux ci, s'ils sont bénéfiques se manifestent sous la forme d'éclats de lumière, et s'ils sont maléfiques se manifestent sous la forme de vague d'ombre.

Chez les trolls ils n'y a pas de concepts d'ombre et de Lumière en opposition, ils n'y a que les loas, dont un puissant prêtre ou sorcier docteur peut utiliser les pouvoirs pour protéger ou lancer de terribles malédiction en utilisant la magie du vaudou.



Le Culte d'Elune:



Beaucoup de gens ont pensé que les Kal'doreïs révéraient une sorte de Lumière. En vérité, ils n'en est rien et c'est mal comprendre la psychologie elfique, les très rares Elfes de la Nuit qui ont était convertis par le clergé de l'Église de Kalimdor sont jugés comme des parias et souvent banni hors de la forêt.

Les prêtresse d'Elune tirent leurs pouvoirs d'Elune, leur déesse lunaire, déesse mère et protectrice des terres Kal'doreïs.

Il est à noter également que la conception de l'ombre par les Elfes de la Nuit est très différentes de celles des humains.
Plutôt qu'un affrontement entre les forces du bien et du mal comme c'est le cas des serviteurs de la Lumière, les Elfes de la Nuit cherchent l'équilibre et le protègerons par tout les moyens. Ainsi ils distinguent plusieurs formes d'ombre.
Tout d'abord, une naturelle, qui comme la nuit et l'inverse du jour et équilibre le monde.
Celle ci est également lié à Elune.

Néanmoins il ne faut pas penser que les Kal'doreïs respectent toutes les formes d'ombres. Ainsi les magies liés aux démons et à la nécromancie sont vu comme contraire et dangereux pour l'équilibre du monde et doivent donc être détruit.
Les Kal'doreïs montrent également une extrême méfiance pour les prêtres humains liés à l'ombre, ceux ci étant considérés comme mauvais et dangereux pour la forêt.



Les Réprouvés:

Les réprouvés étaient autrefois de fervent serviteur de la Lumière, étant d'anciens citoyens de la fervente Lordaeron.
Mais le Fléau les coupa des pouvoirs de la Lumière, qui leur sont désormais interdit.
En contrepartie, les réprouvés ont apprit à ce servir de l'ombre qui parcourt le corps jusqu'à devenir les meilleurs utilisateurs des arts noirs.

    La date/heure actuelle est 2017-12-17, 14:38